Belgique D3 Prom

Retournement de situation : le FC Liège perd trois points sur tapis vert, le club va en appel

© © Tous droits réservés

23 mai 2022 à 15:50 - mise à jour 23 mai 2022 à 16:54Temps de lecture3 min
Par Philippe Bughin

Vingt-quatre heures après l’euphorie liée à une victoire clé dans le tour final de N1, place aux tracas du côté du FC Liège. Le club a appris en début de soirée que le comité sportif lui faisait perdre par forfait son match de championnat face à Dender.
Les Sang et Marine, scandalisés ont immédiatement fait appel de la décision.

La décision fait déjà grand bruit. Elle a beaucoup traîné, la présidente du Comité sportif de l’Union belge Virginie De Wit et les membres Willem Verboven, Roger Wilvertz et Jean-François Depuis viennent de la rendre publique ce lundi, tout juste 24 heures après… la victoire 1-0 du FC Liège face à Dender lors du tour final de N1.

Elle donne gain de cause au même Dender dans sa réclamation à la suite d’une défaite 3-0 en championnat, au RFC Liège le 27 mars dernier.  
Selon le règlement fédéral,
les clubs de nationale 1, des divisions 2 et 3 ACFF et VV mais aussi de division 1 provinciale sont obligés d'inscrire sur la feuille de match en équipe première masculine au moins deux joueurs qui, avant le 1er janvier qui précède la saison n'ont pas 21 ans.
Le club qui ne respecte pas les règles reprises ci
-dessus est considéré comme ayant inscrit un ou deux joueurs non-qualifiés sur la feuille de match.

La feuille de la rencontre en question montre qu'un seul joueur de moins de 21 ans au 31 décembre 2020, à savoir Damien Herman, le gardien de la réserve né le 5 juillet 2002 était inscrit du côté liégeois. "Il n'y a aucune trace d'un deuxième joueur remplissant la condition d'âge énoncée à l'article B6.109", note le comité sportif. Pour ce même comité sportif, le club de Denderleeuw doit gagner par forfait cette partie.
Il récupère de ce fait les points qui le placerait même en tête du général dans le tour final avant le dernier match du tour final de N1 ce prochain mercredi soir.

Liège fait immédiatement appel !

Nous employons volontairement le conditionnel car Liège a immédiatement fait appel de la décision et cet appel est suspensif.

Le Comité sportif note encore que "le club qui inscrit sur la feuille de match un joueur non qualifié pour la dite rencontre est sanctionné d'une amende mais aussi de la perte des points acquis. Comme Liège avait gagné 3-0 et trois points, il les perd. Il écope aussi d’une amende de 100 €.
Le fait qu'il y ait eu un joueur non régulièrement qualifié sur la feuille de match a pu avoir des conséquences sportives. Liège a utilisé 15 joueurs, il n'est donc pas exclu que l'un de ces joueurs n'ait pas joué s'il n'y avait pas eu de violation de l'article 86.109. "

Dans ses attendus, le comité Sportif dit encore que tant dans le cadre de la proportionnalité que de la prétendue inégalité soulevée par Liège, plus tôt dans la saison, la même sanction avait été infligée à Dender à la suite d’une infraction semblable, c’est-à-dire lorsque l’équipe flandrienne a joué face à Heist le 11 septembre 2021.  
Pour le comité sportif toujours, sa sanction du jour est en tout état de cause proportionnée.
Elle ne crée pas non plus d'
inégalité ; Les situations citées par Liège ne sont pas comparables avec Ie présent cas. A titre d’exemple, Liège avait rappelé que Maasmechelen avait fait entrer un joueur non qualifié sur la feuille de match lors d’une partie de championnat face à Thes.
Pourtant, Maasmechelen n’avait reçu qu’une amende et n’avait pas perdu les points devant le comité sportif !

Chacun son interprétation bien sûr, Maître Ernes, qui défend les intérêts du RFC Liège estimant, dans un communiqué que : "La façon dont le RFCL a été traité dans cette procédure est scandaleuse, Non seulement la procédure a été menée de façon inéquitable, mais sur le fond, quand on sait que pour avoir aligné un joueur qui n’était pas inscrit sur la feuille, ce qui est nettement plus grave, un autre club de la même série a reçu il y a deux mois une simple amende de 1000€, alors qu’ici la sanction la plus disproportionnée qui soit est prononcée, on nage en plein arbitraire".

Articles recommandés pour vous