RTBFPasser au contenu
Rechercher

123 athlètes, 7 médailles, 3 titres et 26 Top 8 ! C’est le bilan chiffré. La moisson du Team Belgium aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Résultat de l’été noir jaune rouge au pays du soleil levant. 7 médailles, c’est tout simplement la meilleure performance de la Belgique depuis les JO de 1948.

Des joies, des émotions, des déceptions. Un carrousel d’images et de souvenirs dans lequel Jean-Michel Saive a accepté de se replonger. Petit coup d’œil dans le rétro avec le nouveau président du COIB.

Loading...

Tokyo 2020 ? « Des Jeux historiques. J’espère... uniques »

Un stade olympique de Tokyo sans spectateurs lors de la cérémonie d'ouverture
Un stade olympique de Tokyo sans spectateurs lors de la cérémonie d'ouverture © Tous droits réservés

Reportés d’un an à cause de la pandémie de coronavirus, les Jeux Olympiques 2020 ont finalement débuté le 23 juillet... 2021. Coup d’envoi dans un contexte particulier. Des Jeux sous cloche qui n’avaient pas la même saveur. Des stades vides. Sans spectateurs. Un défilé tout en sobriété. La cérémonie d’ouverture a lancé la quinzaine olympique. Deux semaines de compétition qui ont réuni plus de 11 000 athlètes venus des 4 coins du monde. Mais les épreuves se sont déroulées dans des conditions sanitaires très strictes. Port du masque obligatoire, tests réguliers, rassemblements limités et distance de sécurité. Du jamais vu dans l’histoire des JO.

"Je dirais que ces Jeux Olympiques sont historiques. Et J’espère... uniques même si on voit que la pandémie continue à être bien présente" commente Jean-Michel Saive. "La pandémie sera bien présente aussi pour les Jeux d’hiver à Pékin dans quelques semaines. C’était donc des Jeux particuliers. Forcément différents. Parce qu’il n’y avait pas de spectateurs. Mais des Jeux quand même. Il faut tout de même remercier le CIO et le comité d’organisation d’avoir malgré tout organiser les Jeux. Et une fois que le côté sportif a commencé, on a senti quand même cette pression retomber et c’est le sport qui parlait".

3 Belges en or, une première depuis près d’un siècle

Nafi Thiam triomphe sur la piste du stade olympique de Tokyo et devient championne olympique en heptathlon pour la 2ème fois d'affilée.
Nafi Thiam triomphe sur la piste du stade olympique de Tokyo et devient championne olympique en heptathlon pour la 2ème fois d'affilée. © Tous droits réservés

Dès le premier jour des Jeux, la Belgique ouvre son compteur de médaille. Wout van Aert décroche l’argent dans la course en ligne. Un résultat qui booste toute la délégation belge. Un Team Belgium qui claque 7 médailles à Tokyo. "J’ai presque envie de donner un Top 7 puisqu’on a eu 7 médailles" ajoute l’ancien pongiste qui a participé à 7 éditions des JO entre 1988 et 2012. "Au-delà de ça, on a eu de belles performances avec 26 Top 8. Donc, dans l’absolu, une belle performance de l’ensemble de la délégation belge".

Après van Aert en cyclisme, c’est un autre Anversois qui monte sur le podium. Matthias Casse remporte le bronze en judo en -81 kg. De l’argent, du bronze, mais aussi de l’or. 3 titres olympiques pour la Belgique. Une première pour notre pays depuis les JO de Paris en 1924. Nina Derwael devient championne olympique à 21 ans. Impériale aux barres asymétriques, la Trudonnaire est la première belge de l’histoire à décrocher un titre olympique en gymnastique artistique. Une première brabançonne retentit à Tokyo avant le double coup d’éclat du 5 août 2021. Une heure de folie ! Les Red Lions et Nafi Thiam se parent d’or presque en même temps. Un moment historique pour le sport belge.

"La plus forte impression, ce sont forcément les médailles entre guillemets annoncées et attendues par les athlètes eux-mêmes et par la population aussi" analyse le président du COIB. "Le back-to-back de Nafi, c’était impressionnant ! Annoncé en progression depuis quelques olympiades, le hockey c’est fabuleux ! Nina qui va jusqu’au bout aussi. D’abord, en faisant des belles prestations par équipe en tirant l’équipe dans le Top 8 et puis, la médaille d’or. C’est fabuleux ! Et puis, les autres athlètes derrière qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Mais eux, c’était annoncé et réussi".

Le back-to-back de Nafi était vraiment impressionnant

A la fin de la quinzaine, les Belges terminent les Jeux en force. 2 nouvelles médailles de bronze viennent compléter la collection. L’équipe belge de saut d’obstacles composée de Jérome Guéry, Grégory Wathelet et Pieter Devos monte sur le podium olympique. C’est une première pour l’équitation belge depuis les JO de 1976. Et 45 ans, après ces mêmes Jeux de Montréal, Bashir Abdi replace la Belgique sur la carte du monde en marathon. Le Gantois s’offre le bronze au terme d’un sprint sensationnel. C’est la première médaille d’un Belge en marathon depuis Karel Lismont.

Tamberi – Barshim, un deal en or

Gianmarco Tamberi et Mutaz Essa Barshim se partagent l'or dans le concours du saut en hauteur aux JO de Tokyo
Gianmarco Tamberi et Mutaz Essa Barshim se partagent l'or dans le concours du saut en hauteur aux JO de Tokyo AFP or licensors

Avec 7 médailles, la Belgique a terminé 29ème du tableau des médailles. Au sommet de la hiérarchie ? Les Etats-Unis. Avec 113 médailles dont 39 en or, la délégation américaine a devancé la Chine (88 médailles / 38 titres) et le Japon (58 médailles / 27 titres). Le pays de l’Oncle Sam est en tête pour la 3ème fois d’affilée grâce à ses stars comme Caleb Dressel, Katie Ledecky, Allyson Felix ou encore ses basketteurs US.

Les Jeux, ce sont des médailles, des stars, des exploits mais aussi des instants magiques. L’été dernier à Tokyo, l’Italien, Gianmarco Tamberi et le Qatari, Mutaz Essa Barshim nous ont offert l’un de ces moments qui font la légende du sport. A égalité à 2 mètres 37, les 2 athlètes ont décidé de se partager l’or au saut en hauteur.

"J’ai bien aimé le moment du saut en hauteur entre l’Italien et le Qatari" se souvient Jean-Michel Saive. "C’était un beau moment de sport, de fraternité, de partage, de joie. Et puis, en tant que Belge, la fin du marathon était assez extraordinaire. Le copain néerlandais (ndlr: Abdi Nageeye) fait signe à Bashir. 'Vas-y ! Vas-y ! Vas-y !' Ces 200 derniers mètres étaient vraiment impressionnants. Finalement, on ne saura jamais si sans faire cela, Bashir aurait été jusqu’au bout mais cette image-là est vraiment géniale. Je pense qu’elle restera dans l’histoire et dans notre histoire à nous".

La fin du marathon était extraordinaire. Quand le Néerlandais fait signe à Bashir... Vas-y ! Vas-y ! Vas-y !

7 médailles à Tokyo, combien à Paris ?

Le délégation belge défile lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Tokyo
Le délégation belge défile lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Tokyo © Tous droits réservés

3 médailles à Londres, 6 à Rio, 7 à Tokyo. La Belgique progresse. Et le bilan aurait pu être meilleur encore. A 7 reprises, nos représentants ont terminé à la 4ème place au Japon. "On sent que dans la délégation et dans le sport belge en général, on progresse" analyse le patron du COIB. "On n’a plus peur d’afficher nos ambitions. Les résultats sont là. On progresse dans plein de disciplines différentes où nous étions moins bons il y a quelques années ou décennies".

La courbe est ascendante et le COIB ne compte pas relâcher ses efforts à l’approche de la prochaine échéance. Histoire de faire mieux encore à Paris 2024.

"Il faut continuer le travail pour être plus fort et plus performant à Paris" conclut Jean-Michel Saive. "Continuer le travail avec nos partenaires. Que ce soit Sport Vlaanderen, l’Adeps et Ostbelgien. Continuer le travail de fond avec le projet Be Gold. On voit le nombre d’athlètes qui sont passés par ce projet. Aujourd’hui, ils font partie de la délégation et ils performent. Il faut essayer de voir dans ces 26 Top 8 ce qu’on peut encore améliorer pour que les Top 8 deviennent des Top 3. En même temps, le timing est serré. C’est un cycle de moins de 3 ans. Paris, c’est dans 2 ans et demi maintenant. On y sera très vite".

Sur le même sujet

JO 2024: Le COIB déjà en route vers les Jeux de Paris

Tous les sports

JO Tokyo 2020 : Les médaillés de Tokyo mis à l’honneur sur la Grand-Place de Bruxelles le 3 septembre

JO d'hiver - Pékin 2022

Articles recommandés pour vous