Natation

Rétro : Pieter Timmers, un 100 m historique à Rio

Médaille d'argent pour un Pieter Timmers héroïque sur 100m libre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Etre en Finale olympique du 100 Libre, c’est déjà un exploit, surtout pour un nageur belge. Ça n’était jamais arrivé. Alors décrocher l’Argent, devant le Tenant du titre et après avoir pris le plus mauvais départ, ça vous fait entrer dans l’Histoire.
Pour y accéder, Pieter Timmers s’était classé 3e de sa demi-finale et avait battu son record de Belgique.

Mais il n’avait réussi que le 6e temps des demies et ne figurait pas parmi les favoris.

André Henvaux, consultant pour la RTBF dans le bassin de Rio, commente " C’était déjà magnifique qu’il soit en finale. Le 100 m, c’est tout de même l’épreuve reine. On espérait une 5e ou une 6e place. Mais je crois que lui et son entraîneur pensaient l’exploit possible".

Les trois favoris, logiquement alignés aux couloirs 4, 5 et 3 sont Nathan Adrian (USA), champion olympique en titre, meilleur temps des demies, Kyle Chalmers (Aus), qui vient de fêter ses 18 ans et a impressionné tous les observateurs depuis son entrée en lice, et son compatriote McEvoy. On peut y ajouter l’Américain Caeleb Dressel, devenu aujourd’hui un des tous meilleurs nageurs de la planète.

"Take your marks…", CLAC !

Au couloir 7, Timmers prend le plus mauvais départ des huit, et pourtant le meilleur de sa carrière. "Ça ne m’étonnait pas du tout, précise notre consultant. Alors qu’il est un des plus grands (2 mètres), Pieter n’excelle pas dans cet exercice, les autres bien. Mais il a limité la casse en étant plus rapide que d’habitude".

Aux 50 m, sans surprise, le bonnet noir-jaune-rouge vire à la 5e place, 2/100e de mieux à peine que le 6e.

Le grand favori Nathan Adrian passe 2e, logique aussi, mais Chalmers seulement 7e, incroyable !

Et voilà notre erreur en tant que commentateur. Focalisé sur les trois couloirs centraux, ceux des favoris, obnubilé par la fantastique remontée de Kyle Chambers, convaincu que notre compatriote, au couloir 7, conservera cette 5e place voire moins bien, j’entends à peine André Henvaux souligner l’accélération de Timmers.

Chalmers a dépassé tout le monde et prend l’Or. Juste à côté, Adrian décroche… le Bronze. Bon Dieu, l’Argent… c’est pour… " Ouiiiiiiii, Timmers est deuxième, fantastique !!!"

Le Limbourgeois, dont l’envergure est de 2m16, a remonté tous ceux qui avaient basculé avant lui.

Il a fait preuve d’une fraîcheur et d’une détermination étonnante dans le retour, c’est incroyable, et c’est un authentique exploit de sa part d’avoir remonté et dépassé le favori N1. Mais à peu de chose près, il était 3e, 4e ou même 5e, parce qu’entre lui et les suivants, ça se joue en centièmes. Donc, ce qui a fait la différence en sa faveur, en plus de son mental, c’est le dernier cycle de bras et la touche, et ça c’est technique ".

Pour la Belgique, c’est une troisième médaille olympique en natation, après le Bronze d’Ingrid Lempereur (200 Brasse, Los Angeles 1984) et l’Or de Fred De Burghgraeve (100 Brasse, Atlanta 1996).

Alors chapeau, Pieter. Et si tu décides de ne pas prolonger jusqu’à Tokyo 2021, au revoir et merci pour cet inoubliable moment.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous