Exposition - Accueil

Rétrospective "Picasso et Abstraction" aux Musées royaux des Beaux-Arts

Pablo Picasso en 1971.

© Tous droits réservés

Des premières expérimentations cubistes de Pablo Picasso à son œuvre tardive, l’exposition "Picasso & Abstraction" mettra en lumière dès vendredi, et jusqu’au 12 février, le rapport à l’abstrait de l’artiste espagnol aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Au fil de cette rétrospective chronologique et thématique, l’institution, en partenariat avec le Musée national Picasso-Paris, y délie la relation d’opposition et d’inspiration qui jalonne la production du peintre.

Pablo Picasso, Nu au bouquet d’iris et au miroir (Boisgeloup, 22 mai 1934)
Pablo Picasso, Nu au bouquet d’iris et au miroir (Boisgeloup, 22 mai 1934) © Succession Picasso – Sabam Belgium 2022 © RMN-Gran Palais (MnP-Paris)/ photo Mathieu Rabeau

À travers plus de 140 œuvres, l’exposition questionne le paradoxe qui fait de cet artiste farouchement opposé à l’art abstrait une inspiration pour les avant-gardes russes et autres expressionnistes abstraits américains revendiquant son héritage. Ce "mouvement de balancier" entre figuration et abstraction a marqué le travail de l’artiste durant des décennies.

Pablo Picasso, Guitare et bouteille de Bass (Paris, printemps-automne 1913)
Pablo Picasso, Guitare et bouteille de Bass (Paris, printemps-automne 1913) © Succession Picasso – Sabam Belgium 2022 © RMN-Gran Palais (MnP-Paris)/ photo Adrien Didierjean

Entre dessins et estampes, l’exposition est ainsi rythmée par les grandes étapes et les liens entretenus par Picasso et l’histoire de l’art abstrait, dans une dynamique de va-et-vient. Elle se penche en outre sur un thème "intimement lié à la collection du Musée Picasso-Paris", celui de l’atelier de l’artiste. Lieu de création et laboratoire d’expérimentation, l’atelier laisse entrevoir l’ambiguïté entre réel et fiction car l’imagination du peintre y prend corps.

Le public est ainsi invité "à apprécier d’une part la créativité extraordinaire de l’artiste et sa capacité à sans cesse se réinventer" et, "d’autre part, mesurer comment les élans vers l’inconnu restent une excellente manière de mieux se connaître et de se libérer des étiquettes qui nous entravent", promet le musée.

Pablo Picasso, Musicien (Mougins, 26 mai 1972)
Pablo Picasso, Musicien (Mougins, 26 mai 1972) © Succession Picasso – Sabam Belgium 2022 © RMN-Gran Palais (MnP-Paris)/ photo Adrien Didierjean

Pour accompagner spectateurs et visiteuses, un podcast (disponible sur les plateformes Acast et Spotify) propose une immersion sonore dans 15 œuvres de Picasso.

Des rencontres, conférences, master classe et même un cycle de quatre cours conférences compléteront l’exposition.

Plus d’infos sur le site des Musées royaux des Beaux-Arts

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous