La Grande Forme

Rêves prémonitoires : qu'est-ce que c'est et existent-ils vraiment ?

Les rêves prémonitoires

© Getty Images

19 oct. 2022 à 14:00Temps de lecture2 min
Par Caroline Depuydt & Daphné Fanon

On appelle "rêve prémonitoire" l’idée qu’un rêve annoncerait des événements futurs. Ils concernent des événements qui ne se sont pas encore produits, mais qui finissent par vraiment survenir. Les rêves prémonitoires vont totalement à l’encontre de tout ce que nous savons du temps et de la relativité. Plus d’explications avec le Dr Caroline, psychiatre référente de "La Grande Forme."

Rêves prémonitoires : plusieurs hypothèses

Selon le Dr Caroline, six hypothèses pourraient expliquer ces rêves prémonitoires. Ils sont classés du moins scientifique, au plus validé par la science ou la psychologie :

  • L’hypothèse surnaturelle

Un message qui nous est envoyé de nos guides, de nos messagers, de défunts proches pour nous avertir de quelque chose.

  • L’hypothèse parapsychologique : le temps est une spirale

La parapsychologie naît à la fin du 19e siècle. Il s’agit d’une discipline qui tente d’établir scientifiquement l’existence de phénomènes paranormaux, comme la télépathie, la prémonition, la psychokinèse (le fait d’agir sur la matière : tordre une cuillère ou faire léviter une table). La parapsychologie est généralement considérée dans les milieux scientifiques comme une "pseudo-science". Selon les parapsychologues, Nous n’avons pas encore tout compris à l’agencement espace/temps et nous pourrions donc être capables dans certaines conditions de voir des petits morceaux du futur. Le temps ne serait pas tout à fait linéaire, mais en spirale.

  • L’hypothèse du hasard

Évidemment, il y a de grandes chances que le rêve prémonitoire soit une coïncidence. Chaque nuit, des milliards de gens rêvent. Il serait donc étonnant qu’aucun de ces rêves ne corresponde de façon vague ou même précise à des événements réels, qu’ils soient passés, présents ou futurs.

  • L’hypothèse neuroscientifique

Le cerveau est un organe ultra-complexe qui gère des milliards de connexions en même temps. Il est capable d’enregistrer à notre insu une somme phénoménale de détails minuscules, perdus dans la masse des informations extérieures : sons inaudibles, images fugaces, non-dits, odeurs. Tout est filtré et ne percute pas notre conscience. Au cours du sommeil, le cerveau fait le tri, classe les informations, fait des liens et peut ainsi prévoir des événements dont la logique nous est inaccessible à l’état de veille.

  • L’hypothèse psychologique

On l’appelle "la prédiction qui se réalise" ou encore "la prophétie autoréalisatrice." Elle fait appel au phénomène d’autosuggestion. Vous rêvez d’une situation, puis vous mettez tout en œuvre, de façon inconsciente, pour reproduire la scène ou l’événement que vous avez visualisé.

Les rêves prémonitoires : qu’est-ce que c’est et est-ce que ça existe vraiment ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

  • L’hypothèse cognitive : "les biais cognitifs"

Notre cerveau doit prendre chaque jour des décisions rapides face à des situations complexes. Pour s’en sortir, une seule solution : il faut des automatismes de pensée. On appelle ces raccourcis mentaux "des biais cognitifs". Un biais cognitif est le biais de confirmation : notre cerveau a tendance à privilégier les informations qui confirment ce qu’il pense déjà. Si vous êtes disposé à croire que certains de vos rêves sont prémonitoires, alors dès qu’un événement de votre journée correspondra à l’un de vos rêves, vous conclurez probablement que vous avez prédit l’avenir !

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous