Monde Amérique du Nord

Révocation du droit à l'IVG aux USA : Antony Blinken "déterminé" à soutenir "les droits de la santé reproductive" dans le monde

Des manifestants pour le droit à l'avortement se rassemblent devant la Cour suprême des États-Unis à Washington, D.C., États-Unis, le 24 juin 2022.

Washington compte poursuivre le soutien aux "droits de la santé reproductive" à travers le monde malgré l'arrêt historique de la Cour suprême révoquant ce droit aux Etats-Unis, a déclaré vendredi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

Le département d'Etat "va rester totalement déterminé à faciliter l'accès à des services de santé reproductive et à favoriser les droits de la santé reproductive à travers le monde", a dit le secrétaire d'Etat dans un communiqué.

Nous ne flancherons pas vis-à-vis de cet engagement

Antony Blinken a aussi assuré que ses services "feront tout ce qui est possible" pour que l'ensemble des employés du département d'Etat puissent y avoir accès, "où qu'ils habitent". "Nous ne flancherons pas vis-à-vis de cet engagement", a-t-il ajouté.

Vendredi, la très conservatrice Cour suprême a enterré le droit à l'avortement, revenant sur son arrêt emblématique "Roe v. Wade" de 1973 et renvoyant aux Etats la possibilité, ou non, d'interdire les IVG.

Au moins sept ont activé, dans la journée, cette interdiction.

Des leaders de pays alliés des Etats-Unis, comme le Canada, le Royaume-Uni et la France ont déploré un retour en arrière avec cette décision qui place l'Amérique à contre-courant de la grande majorité des pays, en particuliers des pays développés. 

Sur le même sujet :

USA : la Cour suprême attaque le droit à l'avortement

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Blinken va s'entretenir avec son homologue chinois à Bali

Monde

Olivia Rodrigo invite Lily Allen à chanter "Fuck You" : un message à la Cour Suprême américaine

Musique

Articles recommandés pour vous