RTBFPasser au contenu
Rechercher

Matin Première

Revue de presse : "Le shopping, ça va, mais la fiesta, c’est nada ?"

27 nov. 2020 à 07:36Temps de lecture2 min
Par La revue de presse de Nicolas Vandenschrick

Nous sommes vendredi et c’est presque devenu une tradition, c’est aujourd’hui que se tient le Comité de Concertation… Que va-t-il décider, c’est la question qui tourne dans la presse ?

La Dernière Heure l’affirme en français.

Le Nieuwsblad lui donne la date.

Ce sera la semaine prochaine. Peut-être lundi, peut-être mardi. Mais sûrement pas demain.

Le problème, explique l’Avenir, en édito, c’est d’empêcher que tout le monde se rue dans les magasins ou les centres commerciaux.

A ce niveau, c’est donc à chaque citoyen de se demander si son achat, son shopping du jour est réellement urgent et essentiel.

Et vu qu’il est impossible de compter uniquement sur le bon sens des citoyens, la police aura son rôle à jouer, notamment pour faire respecter les procédures. Et participer à un trafic fluide dans les artères commerçantes.

Le Laatste Nieuws s’interroge alors sur les conditions de la réouverture…

Un assouplissement OK, mais, quant aux conditions, cela devra rester strict.

Le Laatste Nieuws et le Morgen aussi évoquent un nombre de clients très restreint. Peut-être des stewards à l’entrée des commerces, c’est une idée du gouvernement flamand d’employer les stewards de l’événementiel qui sont actuellement sans emploi.

Le tout, probablement aussi avec une durée maximale pour le shopping.

Et pour les fêtes de fin d’année ?

La presse avance déjà des pistes. Le Standaard a cette phrase qui résume assez bien l’état de la discussion :

Nous aurons sans doute la possibilité d’acheter des cadeaux la semaine prochaine, mais nous ne pourrons pas nous réunir pour les déballer en famille…

 

En somme le shopping, OK, mais la fiesta, c’est nada. Tout au plus, la bulle pourrait être un peu élargie.

Le couvre-feu, allégée le soir du réveillon. Toutes ces pistes, reste bien entendu à confirmer ce vendredi.

Du reste, s’il fallait suivre l’avis des experts, ce serait non à tout allègement. Voyez le Soir, le quotidien détaille le dernier rapport d’expert en date.

Il confirme, oui, l’amélioration de la situation. Une tendance à la baisse pour tous les indicateurs, mortalité, lits disponibles, nombre d’infections.

 

Mais dans le même temps, il juge bien qu’il est bien trop tôt pour le moindre assouplissement.

 

La situation reste préoccupante. La diminution est lente. Les efforts doivent être maintenus.

Conclusion d’expert transmise aux différents gouvernements du pays.

Et commentaire de la Libre, les décisions du jour ne seront pas faciles à prendre. Il y aura, on peut le parier, pas mal de tensions lors de la réunion du jour. On espère des mesures claires. Des perspectives même prudentes.

La responsabilité est collective dans le chef du gouvernement.

La responsabilité individuelle est elle dans le chef de chacune et de chacun.

 

Sur le même sujet

Revue de presse : Valéry Giscard d'Estaing, inspirateur de réformes historiques

Matin Première

Revue de presse : les premières doses de vaccin arriveront mi-janvier

Matin Première

Articles recommandés pour vous