Regions

Rive Verte à Wavre : un projet de 335 logements à proximité d’une zone inondable

L’aspect actuel du terrain.

L’avant-projet "Rive Verte" est au stade de l’information publique. Il pourrait transformer le visage du centre-ville de Wavre, capitale du Brabant wallon. Ce 5 mai, les promoteurs présentent aux habitants et à la Ville les plans d’un quartier résidentiel composé de 335 logements qui s’élèverait sur une friche de 6 hectares idéalement située, à une réserve près : le site est bordé par la Dyle. La rivière en crue a inondé les terrains de sport voisins en juillet 2021.

6 hectares de terrain vague seraient alloués à la création du vaste projet immobilier
6 hectares de terrain vague seraient alloués à la création du vaste projet immobilier RTBF simbe

Un avant-projet strictement résidentiel

Nous avons sous les yeux la maquette de "Rive Verte" qui sera dévoilée ce 5 mai 2022 à 19h00 : une trentaine de villas avec jardin, de nombreux immeubles (de 3 à 7 niveaux), un parc, une zone sanctuarisée d’un hectare (laissée dans un état sauvage savamment maîtrisé), des voiries étroites propices à la mobilité douce. Le parking est prévu majoritairement en sous-sol, ou plus précisément à 60 centimètres sous terre étant donné l’affleurement de la barre aquifère (à -70 centimètres). Sur ce dernier point, les architectes ont singé la conception de la tour de logements voisine, qui se dresse à un jet de pierre.

La rue des liniers et la rue des drapiers permettent l’accès au site. Sur place, on aperçoit le centre sportif de Wavre (ici, les terrains de Hockey) de l’autre côté de la Dyle. La N4 qui coupe la ville en deux n’est qu’à deux cents mètres.
La rue des liniers et la rue des drapiers permettent l’accès au site. Sur place, on aperçoit le centre sportif de Wavre (ici, les terrains de Hockey) de l’autre côté de la Dyle. La N4 qui coupe la ville en deux n’est qu’à deux cents mètres. RTBF simbe

En l’état, "Rive Verte" deviendrait la zone la plus densément peuplée de Wavre, avec 55 à 56 logements à l’hectare. "Quand les densités sont correctement réparties dans un projet, il y a moyen d’arriver à des choses conciliées. Aujourd’hui, on doit être économe en terrain et se dire que les villes doivent se densifier plutôt que s’étaler dans la nature" explique Marie-Yvonne de Saint-Georges, la responsable du bureau d’architecture et d’urbanisme en charge du permis d’urbanisation. "C’est la raison pour laquelle on observe une tendance à la concentration dans certaines zones. C’est tout le principe de ce projet aussi."

Quel projet pour le centre-ville de Wavre ?

Un tel projet correspond-il à la vision urbanistique de la capitale du Brabant-Wallon ? Wavre élabore actuellement un Schéma de Développement Communal, qui déterminera la vision stratégique de l’aménagement de son territoire. Le SDC est encore en chantier. Un premier constat note la nécessité de bâtir des logements. Pour autant, "Rive Verte" apporterait davantage en offrant une plus grande mixité fonctionnelle pour Bastian Petter, conseiller communal de l’opposition Ecolo : "ne faudrait-il pas donner également une fonction économique à ce lieu ? Comme des bureaux par exemple ? Cette mixité profiterait aux restaurants et aux commerces du centre-ville."

Aléa d’inondation par débordement de cours d’eau ou ruissellement. De risque faible (en jaune) à risque élevé (en rouge). Le site de "Rive Verte" n’est pas inondable. Il n’en va pas de même sur l’autre berge de la Dyle.
Aléa d’inondation par débordement de cours d’eau ou ruissellement. De risque faible (en jaune) à risque élevé (en rouge). Le site de "Rive Verte" n’est pas inondable. Il n’en va pas de même sur l’autre berge de la Dyle. WalOnMap, SPW

Le spectre des inondations

Le terrain destiné à accueillir "Rive Verte" est non inondable selon les données actuelles de la Région wallonne. Il est toutefois voisin direct d’une zone inondable (voir carte supra) et ceinturé par deux cours d’eau (la Dyle et le Godru) inondables eux aussi. Ce fut le cas à l’été 2021 : la Dyle sortie de son lit a envahi les terrains de sport voisins tandis que le site de "Rive Verte" était épargné. Dès lors, une question se pose : l’artificialisation de 6 hectares va-t-elle aggraver les choses de l’autre côté de la rivière ?

"Le ruissellement engendré par l’artificialisation sera entièrement retenu et temporisé. Tout est prévu et modélisé. Je rappelle qu’il s’agit là d’une obligation imposée à tout nouveau projet d’urbanisation. C’est bien simple, sans garanties solides, le projet ne passera pas" explique le bureau d’urbanisme.

Il faut savoir que les berges sont plus basses du côté inondable. "Dès lors que "Rive verte" n’ajoute pas d’eau dans la Dyle au moment où il ne faut pas en ajouter, nous ne pouvons pas aggraver ce problème-là", ajoute Mme de Saint-Georges.

La ville de Wavre et la Région wallonne ne donnent pas d’avis officiel à un stade aussi précoce d’un processus d’urbanisation. Notons toutefois que la première citée a jeté les bases de la création de dispositifs de retenues contre les inondations lors du Conseil communal d’avril 2022. De son côté, la Wallonie évalue le risque d’inondation sur son territoire dans un Plan de Gestion des Risques d’Inondation, revu tous les six ans. La version 2022-2027 – en cours d’élaboration – est disponible ici. A noter : les propositions qui sous-tendent le PGRI 2022-2027 datent d’avant les inondations de juillet 2021.

Articles recommandés pour vous