Classic 21 Lounge

Robert Glasper, le claviériste invité de Classic 21 Lounge le samedi 10 septembre

Classic 21 Lounge

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’espace lounge de Classic 21 recevra un des musiciens les plus doués de la nouvelle génération des américains : Robert Glasper. Depuis "Black Radio", l’album qui l’a révélé au grand public, le pianiste a sans aucun doute bouleversé le paysage musical, aussi bien celui du jazz que du R&B. Il s’affirme aujourd’hui comme le leader d’un nouveau paradigme sonore, dont la carrière enjambe les genres musicaux et artistiques.
Né à Houston (Texas) en 1978, Robert Glasper est formé au piano par sa mère, une chanteuse de gospel douée pour les claviers. À l’adolescence, il fait le choix de poursuivre ses études dans une école spécialisée dans le spectacle, la Elkins High School. Son diplôme en poche, il file vers la Grosse Pomme où l’attend un cursus à la New School University of Music située en plein coeur de Manhattan. Pendant cette période, Robert Glasper se fait quelques amis dans les milieux jazz. Il se produit ainsi aux côtés du bassiste Christian McBride et du saxophoniste Kenny Garrett. L’application dont il fait preuve dans cette discipline ne l’empêche pas de succomber aux délices du rap, un péché mignon qu’il cultive depuis l’adolescence et le conduit à construire des ponts entre les deux univers. Sa rencontre avec le rappeur Bilal l’aide à se faire un nom et débouche sur toute une série de collaborations avec les plus grandes pointures du genre. "Rob G", comme on le surnomme, cachetonne pour Q-Tip, Meshell Ndegeocello, J Dilla, Erykah Badu, Jay-Z, Maxwell ou Kanye West, ce dont il est très fier.

Engagé par le label Fresh Sound New Talent, il signe en 2004 un premier album Mood, faisant honneur à son idole Herbie Hancock (dont il reprend " Maiden Voyage "). Recherché pour son toucher dans les studios new-yorkais, Robert Glasper partage sa dextérité avec Roy Hargrove. Fort de cette réputation, le légendaire label Blue Note ne tarde pas à l’engager et produire les albums Canvas en 2005 et In My Element en 2007. Cette opportunité offre au pianiste l’occasion de s’essayer au Fender Rhodes et d’inviter le chanteur soul Bilal.

En 2012, sur son cinquième album ''Black Radio'', il reconduit la formation The Robert Glasper Experiment face à un casting de vocalistes comprenant, outre ses acolytes Bilal et Mos Def, les stars Meshell Ndegeocello, Erykah Badu, Ledisi, Lupe Fiasco, Lalah Hathaway et Musiq Soulchild pour une série de duos. Robert Glasper réalise son rêve d’abolir les barrières entre les genres jazz, funk et R&B, ce qui lui vaut une place de numéro un des ventes de jazz et un premier Grammy Award dans la catégorie album de R&B.

Au cours de l’année 2015, Robert Glasper signe la bande-son de deux documentaires sur Nina Simone (What Happened, Miss Simone ?) et Miles Davis (Miles Ahead). Ce dernier travail sur Miles est récompensé par un Grammy Award, et se prolonge dans son album Everything’s Beautiful, paru chez Columbia Records.

2022 a vu la sortie très attendue de Black Radio 3 avec, à nouveau, une multitude d’invités dont Gregory Porter, Ledisi, Meshell Ndegeocello, Lalah Hathaway, Esperanza Spalding… A découvrir dans Classic 21 Lounge.

Loading...

L’émission d’ambiance et de découverte jazz présentée par Patrick Bivort,

le samedi à 21h sur Classic 21 !

Sur le même sujet

Rencontre avec Dave Holland, Zakir Hussain et Chris Potter dans Classic 21 Lounge

Classic 21 Lounge

Ibrahim Maalouf, l’invité de Patrick Bivort dans Classic 21 Lounge

Classic 21 Lounge

Articles recommandés pour vous