Diables Rouges

Roberto Martinez avant Pays-Bas – Belgique : "Pour le moment, c’est impossible de savoir qui sera dans les 26"

Roberto Martinez a expliqué que sa liste pour la Coupe du monde serait compliquée à réaliser.

© BELGA

On approche de la fin en Ligue des nations. Ce dimanche soir, la Belgique se déplace aux Pays-Bas avec l’obligation de s’imposer par trois buts d’écart pour terminer premier du groupe. En conférence de presse, Roberto Martinez a préfacé la rencontre.

L’Espagnol a d’abord évoqué l’adversaire de dimanche : "On doit s’adapter aux forces des Pays-Bas qui sont une équipe très dynamique, avec une force d’attaque et une équipe qui sait bien défendre avec le ballon. Il faudra s’adapter sans perdre ce que l’on est. Après la défaite à Bruxelles au match aller, on aurait signé pour venir à Amsterdam avec la possibilité de finir à la première place du groupe. Cela montre l’évolution que l’on a eue dans cette compétition, la façon avec laquelle nous nous sommes adaptés. C’est une préparation parfaite pour la Coupe du monde. En tant que coach, je ne pourrais pas avoir de meilleures informations que lors d’un match comme celui-ci : à l’extérieur, avec une rivalité importante et la possibilité d’atteindre le Final Four. On y va en sachant pertinemment qu’on a besoin de gagner par trois buts d’écart pour cela."

Concernant sa composition d’équipe, il a expliqué que, à l’heure actuelle, seuls Jason Denayer et Dedryck Boyata sont indisponibles. Suspendu pour cette rencontre après son carton rouge face au pays de Galles, le sélectionneur va devoir laisser Thierry Henry et son staff gérer la tactique durant la rencontre puisqu'il ne pourra pas avoir de contact avec les joueurs et son staff mais il reste confiant : "La préparation sera totalement normale. Tout sera exactement pareil mis à part le contact avec les joueurs à la mi-temps. Durant les deux dernières années, nous avons prévu toutes les possibilités en cas d’absences dans le staff technique mais je ne m’attendais pas à ce que cela soit utile après la période Covid. J’ai hâte de voir Thierry Henry être capable de travailler avec l’aide des assistants Anthony Barry et Thomas Vermaelen, on a un staff technique avec beaucoup d’expérience. "

Concernant la réussite ou non de cette Ligue des nations, Martinez reste nuancé : "En football, tout n’est pas blanc ou noir. Tout est possible. Si on gagne aux Pays-Bas mais qu’on ne se qualifie pas, cela ne fera pas de cette campagne qualificative une mauvaise. Ce que je vois, c’est une équipe qui prend chaque opportunité d’être avec les autres pour préparer la Coupe du monde, je n’en vois que le positif. Le simple fait d’être ensemble nous aide à être prêts dans huit semaines pour le Qatar. On n’a jamais été dans cette situation mais je trouve que les joueurs sont impliqués et veulent utiliser cette période pour se préparer."

Le Catalan a évidemment évoqué l’approche de la Coupe du monde et la liste des joueurs qu’il prendra avec lui : "La période de huit semaines qui va suivre sera une période très compliquée pour le staff et moi. C’est un job impossible car il y a probablement 35 joueurs que je pourrais prendre à la Coupe du monde et qui mériteraient d’y être mais il n’y en aura que 26 car ce sont les règles. Si un joueur se retrouve deux fois dans les tribunes cette semaine, ce sera un mauvais signal pour lui si la Coupe du monde avait lieu demain mais elle est prévue dans huit semaines. Beaucoup d’aspects rentreront encore en compte : la forme du moment, des potentielles blessures etc. C’est impossible de savoir qui sera dans les 26 pour le moment."

La Belgique s'impose face au pays de Galles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous