Coupe du Monde 2022

Roberto Martinez : "Une victoire quand vous jouez mal, ça n’arrive pas juste par hasard"

Coupe du Monde 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les Diables Rouges ont souffert, mais ont sauvé l'essentiel face au Canada (1-0) lors de leur premier match dans cette Coupe du monde 2022.

"Techniquement, c’était notre pire match dans un grand tournoi. Mais il n'est pas si mauvais que cela puisqu'on a finalement gagné. Une victoire quand vous jouez mal, ça n’arrive pas juste par hasard. On a eu un peu de chance, mais on a tenu, récoltant même une clean sheet grâce notamment au penalty arrêté par Thibaut Courtois. J'ai beaucoup de respect pour cette équipe du Canada. Ils ont montré une belle dynamique, de l'agressivité. Ils ont livré un super match. On leur a donné le match qu'ils voulaient. De notre côté, il manquait plusieurs éléments. Je veux noter l'impact des joueurs entrés, Amadou Onana et Thomas Meunier. Ils ont apporté un plus physiquement. Un match, ce n'est pas simplement onze joueurs, mais bien seize. On s'est adapté au match et on a trouvé une manière de mériter la victoire", a indiqué Roberto Martinez après la victoire.

Et d'ajouter : "Est-ce que je suis choqué par notre match ? Non. C’est un format de compétition différent, vous n’avez pas trois semaines pour vous préparer, vous n'avez que quelques jours. Vous devez saisir toutes les opportunités, on l’a fait ce soir. Sans être vraiment nous-mêmes, on a gagné. Une clean sheet face à une belle équipe comme ça, c’est une satisfaction. Ils attaquent tous, iles défendent tous. C'est impressionnant."

Le sélectionneur a ensuite été interrogé sur Kevin De Bruyne, un peu boudeur ce soir. "On ne trouvait pas Kevin et donc il ne se trouvait pas lui-même. C’est un gagnant. Quand vous ne jouez pas bien, c'est de la frustration qui finit par ressortir. On doit être critique, comprendre les choses. On a pris trois points, on avance maintenant vers le match suivant", a logiquement temporisé le coach.

Enfin, il a répondu en conférence de presse à une question sur le brassard 'One Love'. "On essaie de faire évoluer les choses. On a crée une plateforme il y a quelques années, incluant les joueurs de l’équipe nationale. On s'est renseigné, on a écouté des associations comme Amnesty International. Maintenant, nous sommes sur le terrain, on doit se concentrer sur ça", a-t-il conclu.

Diables Rouges : Roberto Martinez
Diables Rouges : Roberto Martinez AFP or licensors

Sur le même sujet

Philippe Albert après le succès "inquiétant" des Diables : "C’était largement insuffisant"

Diables Rouges

Articles recommandés pour vous