Diables Rouges

Roberto Martinez : "Youri Tielemans mérite d'être mon capitaine"

Roberto Martinez, le coach des Diables.

© Tous droits réservés

18 mars 2022 à 11:24Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Roberto Martinez a tenu sa promesse ! Comme il l’avait annoncé depuis de nombreuses semaines, le coach espagnol a fait l’impasse sur tous ses tauliers pour affronter l’Irlande (26/03) et le Burkina Faso (29/03) en amical fin mars.

Pas de trace donc de tous les Diables comptant plus de 50 sélections et place aux jeunes. Mais attention, des jeunes qui ont déjà connu le giron des Diables.

Pas question donc de déforcer les espoirs qui disputeront une rencontre importante face au Danemark. Seul novice donc, Siebe van der Heyden, qui vit un rêve éveillé avec l’Union cette saison et aura donc l’occasion de faire ses gammes en équipe nationale. Un choix logique selon Martinez : "Il a vraiment un bon profil pour nous. Il est agressif, régulier avec l’Union et il joue dans un système à trois joueurs derrière. On a le même système en équipe nationale donc…"

Le message est malgré les apparences limpide de la part de Roberto Martinez : il veut peaufiner son noyau et tester certains automatismes en vue de la prochaine Coupe du monde : "Je sais que c’est assez inhabituel mais il ne nous reste plus que ce rassemblement de mars puis juin, deux matches en septembre et puis ce sera déjà quasiment le Mondial. Donc c’est important de voir des joueurs avec des dynamiques différentes. On a déjà beaucoup d’expérience dans ce groupe mais on doit trouver des automatismes entre ces jeunes joueurs. On cherche à ce que d’autres joueurs endossent ce rôle de leader."

27 joueurs et un Tielemans en mode patron

Comme souvent depuis le début de son mandat, Martinez a décidé de brasser large, convoquant 27 joueurs (23 joueurs de champ et 4 gardiens). Dans l’optique de changer complètement ses munitions d’un match à l’autre ? Pas sûr : "On ne va pas aligner deux onze radicalement différents. Ce n’est pas le but. C’est important pour nous de garder une ligne directrice, de tester ces joueurs en profondeur. Donc changer complètement l’équipe d’un match à l’autre ne servirait pas à grand-chose."

Seul "rescapé" parmi les joueurs plus expérimentés, Youri Tielemans, qui, du haut de ses 47 sélections, fait figure de taulier parmi ces jeunots. C’est donc sans grand suspense que le joueur de Leicester sera promu capitaine par son coach : "Ce n’est pas forcément le meilleur joueur qui porte le brassard. Mais c’est un rôle symbolique, de leader, d’ambassadeur Il le mérite au vu de ce qu’il a montré en équipe nationale, de son comportement et de ses performances." explique Martinez.

Parmi les absents notables Dodi Lukebakio, qui paie peut-être son manque de temps de jeu dans son club : "Ce n’est pas une punition. Mais oui, il faut pouvoir montrer ce qu’on vaut dans son club pour espérer être appelé en équipe nationale, surtout à certains postes. Dodi est un talent super intéressant, gaucher mais ça n’a pas suffi cette fois-ci. Mais cela ne veut évidemment pas dire qu’il ne fait plus du tout partie du groupe."

Le technicien espagnol s’est également justifié sur le choix du Burkina Faso, qui a pas mal fait jaser ces derniers temps. Pour lui, c’était un choix rationnel et logique : "Le but c’était d’avoir l’équipe africaine la plus forte… qui ne disputera pas la Coupe du Monde. Donc on devait faire un choix entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Et comme on a affronté la Côte d’Ivoire récemment…"

Loading...

Belgique - Estonie : 13 novembre 2021 (3-1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous