RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Rocherath : la vallée de la Holzwarche recouverte de son tapis doré de jonquilles

Des centaines de milliers de jonquilles commencent à éclore dans les prairies de la réserve naturelle.

Chaque année, c’est le même spectacle époustouflant : des milliers et des milliers de jonquilles se dévoilent au regard des promeneurs entre Bullange et Rocherath sur le toit de la Belgique. Dans la vallée de la Holzwarche.

Dans ces prairies prémontagneuses gérées par Natagora, ces petites fleurs, symboles de printemps, ont même leur fête, c’était ce dimanche.

Le froid et la neige ont quelque peu retardé l’ouverture complète des jolies jonquilles
Le froid et la neige ont quelque peu retardé l’ouverture complète des jolies jonquilles F Dubois RTBF

Entre quelques petites plaques de neige persistante et le soleil qui tente de percer les nuages, elles se font encore un peu timides mais elles sont là par milliers, les jonquilles. Ces fleurs qui forment un tapis doré pour accompagner la Holzwarche dans tous ses méandres trouvent ici un milieu propice à leur développement naturel, Alexander Rauw guide Natagora : " c’est leur habitat le plus à l’ouest, il leur faut une terre acide comme ici. Dans une terre calcaire, il n’y a pas beaucoup de jonquilles."

Mais derrière la beauté de la fleur se cache un piège que Luc découvre en écoutant le guide :" j’ai appris que la fleur et le bulbe, c’était du poison !"

Il est interdit de les cueillir
Il est interdit de les cueillir F.Dubois RTBF

Le spectacle est éphémère, quelques semaines à peine et on vient parfois de loin pour l’admirer : "je viens de Flandres, c’est la première fois. J’avais vu cela sur le site internet. Chez nous, on n’a pas ce paysage, c’est très beau", explique ce jeune père de famille. Ce couple de promeneurs habite près d’Aix-la-Chapelle : "on vient chaque année, au même moment, pour voir ce spectacle des jonquilles. Ce qui nous plaît, c’est cette couleur, ce jaune, le début du printemps". Même enthousiasme pour ces Baelenois : "on a découvert cela dans notre petit journal local et on s’est dit que c’était l’occasion d’une belle balade du côté de Rocherath pour voir ce spectacle des jonquilles".

Dans cette réserve naturelle de 80 hectares, on déniche aussi des milans, martins-pêcheurs, cigognes noires et papillons rares ou encore des orchidées sauvages et du fenouil des Alpes mais les reines du printemps, ce sont les jonquilles dont le jaune réchauffe le paysage.

Articles recommandés pour vous