RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du Rock

Roger Daltrey est convaincu que l’industrie musicale a été volée aux artistes

26 avr. 2022 à 05:55Temps de lecture1 min
Par Marie-Amélie Mastin

Dans une interview récente avec The Independent, le frontman des Who a expliqué que l’album sorti en 2019, Who, lui avait coûté 10.000 Livres Sterling et ajoute " les musiciens ne peuvent plus vivre de leur art dans l’industrie musicale d’aujourd’hui. C’est totalement ridicule, ils sont littéralement dévalisés par les services de streaming et les maisons de disques, parce qu’elles continuent à prélever le même pourcentage que dans les années 70, 80 et 90. "

"Et bien sûr, elles n’ont plus rien à faire, à part pousser sur un bouton pour tout partager en digital. Avant, il y avait la manufacture, la distribution et toutes les étapes jusqu’à la vente. Maintenant, ils font tout foirer, empochent l’argent et il ne reste rien pour les artistes. "

“Notre industrie musicale, je dirais qu’elle nous a été volée. Je crois sincèrement que nous devons nous inquiéter des jeunes artistes qui ne pourront plus vivre de leur musique. "

Il ajoute encore : "Les compagnies de streaming payent deux fois rien et les maisons de disques continuent à prélever 85, ou 90%, vous devez atteindre le million de streamings pour gagner 200, c’est ça la réalité aujourd’hui. "

" Nous avons offert notre industrie musicale à des sociétés dirigées depuis l’étranger et l’argent ne nous revient plus. Nous dirigions le monde, maintenant nous payons énormément d’impôts. C’est terrible. "

C’est dans l’émission américaine Late Show With Stephen Colbert que les Who ont proposé une version inédite de "Behind Blue Eyes" exécutée à distance depuis le Royal Albert Hall de Londres.

S’apprêtant à lancer leur tournée nord-américaine de 30 dates, Pete Townshend et Roger Daltrey ont proposé ce tube en direct, accompagné par une formation folk pour une version totalement revisitée au profit de la lutte pour le cancer chez les adolescents. Pas de solo de guitare ici et une partie a cappella qui donne une toute autre dimension à ce titre sorti en 1971 et paru sur l’album Who’s Next.

Loading...

Sur le même sujet

The Who : une prestation caritative, avec orchestre

Journal du Rock

The Who : Pete Townshend "se fout totalement" du biopic sur Keith Moon

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous