Roland Garros - Tennis

Roland-Garros : "Coco Gauff me dit qu’elle veut gagner des Grands Chelems depuis qu’elle a dix ans"

Patrick Mouratoglou

© AFP or licensors

Coco Gauff va défier Iga Swiatek, en finale du tournoi de Roland-Garros. La jeune et très prometteuse Américaine peut gagner son premier tournoi du Grand Chelem à Paris. Cela fait des années que l’on fait d’elle la future reine du tennis. Cela fait des années qu’elle sait qu’elle peut y arriver, et qu'elle veut y arriver.

Il y a quelqu’un qui la connaît particulièrement bien, et depuis longtemps, c’est l’entraîneur français Patrick Mouratoglou. Coco Gauff s’entraîne dans son académie depuis qu’elle a dix ans.

Entretien avec Patrick Mouratoglou, avant la finale féminine de Roland-Garros…

Patrick, la présence en finale de Coco Gauff est-elle tout sauf une surprise, pour vous ?

Honnêtement, quand j’ai vu le tirage au sort, j’ai dit aux gens autour de moi qu’elle avait un tableau pour aller en finale. Non pas qu’elle n’a pas rencontré de bonnes joueuses, mais je trouve qu’elle a fait de gros progrès récemment. Je n’ai pas vu une seule adversaire qui pouvait lui poser des problèmes, dans cette partie de tableau. Donc non, ce n’est pas une grosse surprise. L’an dernier, elle était allée en quart de finale, et elle avait eu une balle de premier set contre la future gagnante. Elle n’était déjà pas loin, en termes de niveau de jeu. Et les progrès qu’elle a faits cette année sont assez flagrants. Donc je pense que sa présence en finale est complètement méritée, vu la qualité du tennis qu’elle propose, et la maturité qu’elle a aujourd’hui sur un court de tennis.

Quels sont ses points forts ?

Le problème, c’est qu’il faut que vous ayez du temps, parce qu’il y en a beaucoup. D’abord, elle a une précocité incroyable. Elle a été la plus jeune à faire beaucoup de choses, depuis quelques années. Elle a une capacité à faire face à la pression, qui est quand même exceptionnelle. Quand on est attendue autant qu’elle l’a été, et qu’on est traitée comme une top trois mondiale depuis qu’on a quinze ans par tous les médias, il faut être capable de l’assumer. Elle l’a assumé avec beaucoup d’aplomb, même si cela n’a pas toujours été facile. Et puis, dans son jeu, elle a un déplacement exceptionnel. Je pense que c’est la joueuse la plus rapide sur un court. Elle est ultra-explosive. Elle sert aux alentours des 200 km à l’heure, ce qui est peu fréquent sur le circuit féminin. Elle a un revers à plat qui va très vite, et un coup droit bombé qui est très efficace sur terre battue. Cela fait beaucoup d’atouts.

Coco Gauff

Et ces atouts-là peuvent-ils suffire, face à Iga Swiatek ?

C’est très difficile à dire, parce qu’elle va affronter la joueuse la plus forte, et de très loin. Swiatek est sur une série de victoires tellement impressionnante qu’il est dur de dire que cela va suffire. Ce qui va être nécessaire, c’est de faire un très gros match. Il va falloir bien gérer l’événement. C’est une première finale en Grand Chelem pour elle, ce qui n’est pas anodin. C’est vrai qu’elle s’y est préparée depuis très longtemps, puisque cela a été son rêve d'enfant. Elle a toujours été convaincue qu’elle y serait, mais entre le dire et y être vraiment, il y a de la marge. Je pense qu’elle aura sa chance, parce qu’Iga va être sous pression. C’est elle la favorite, il n’y a aucun doute. A Coco de la faire douter, en utilisant ses qualités. Et Dieu sait qu’elle en a, je viens de les citer.

Elle est encore très jeune, mais on perçoit sa grande maturité. Et elle garde les pieds sur terre…

Elle était préparée à cela depuis longtemps. Elle veut gagner des Grands Chelems depuis qu’elle est toute petite. Et elle est archi-convaincue qu’elle va le faire. Je l’ai connue quand elle avait dix ans. Elle est venue dans mon académie, et c’est ce qui m’avait déjà marqué à l’époque. Elle a une vision très claire de sa valeur, de ce qu’elle est capable de faire, un projet ultra-fort, beaucoup de maturité dans son discours. Elle est très étonnante. Quand on fait des résultats en étant aussi jeune, ce n’est pas par hasard, et ce n’est pas seulement parce qu’on joue bien au tennis. Il y a beaucoup plus que cela. Cette maturité, et cette stabilité émotionnelle, ce sont des choses qui comptent, et qui sont indispensables.

Coco Gauff

Elle a beaucoup d’ambition, mais elle reste une fille à peu près normale…

Cela a toujours été le souhait de ses parents, et je trouve qu’ils ont fait un boulot extraordinaire. Ils ont réussi à faire en sorte qu’elle soit ultra-pro et concentrée quand il s’agit du tennis. Et ils la laissent vivre une vie complètement normale d’une jeune fille de son âge, dès qu’elle rentre à la maison. Ce que ne font pas tous les parents. Je trouve que cela a été très intelligent de leur part. C’est une caractéristique qui saute aux yeux de tout le monde, c’est une jeune fille équilibrée. Et pas une joueuse névrosée, comme on en voit parfois. C’est un métier qui est très dur, qui isole beaucoup. Elle, elle est ouverte, elle s’amuse avec ses copines comme une jeune fille de son âge. Et elle a continué ses études. Elle vient d’avoir l’équivalent du baccalauréat, juste avant d’arriver à Roland-Garros. Elle a une vie normale. Et à côté de cela, elle a une vie professionnelle qui n’est pas normale. Mais elle a trouvé un équilibre entre les deux.

Vous disiez qu’elle rêvait déjà de gagner des tournois du Grand Chelem à dix ans. Mais vous parlait-elle plus particulièrement de Roland-Garros ?

Elle ne liait pas forcément ce rêve à Roland-Garros, mais je pense qu’elle a une relation particulière avec Roland-Garros depuis qu’elle l’a gagné en junior. Cela a été son unique Grand Chelem remporté chez les juniores. Elle s’est rendu compte que la terre battue est une surface qui met ses qualités en valeur, et la surface qui lui réussit le mieux. C’est incontestable, même si elle a réussi ses premiers grands résultats sur gazon, chez les professionnelles. Elle était en huitième de finale de Wimbledon à quinze ans. Je pense que la terre battue, Roland-Garros, la France (puisqu’elle travaille dans notre académie depuis longtemps), tout cela fait qu’elle se sent vraiment très bien ici.

Articles recommandés pour vous