Roland Garros

Roland-Garros : Elise Mertens y a longtemps cru mais s’incline en huitième de finale face à Pavlyuchenkova

Par Jérôme Jordens via

Elise Mertens n’est pas parvenue à passer l’obstacle Pavlyuchenkova en huitième de finale à Roland-Garros. La Belge menait pourtant un set à zéro et 3-1 dans la deuxième manche avec sept balles de double break mais n’a pas réussi à les convertir. La Russe en a profité pour renverser la rencontre et s’imposer au tie-break dans la deuxième manche avant de dérouler dans la troisième. Après 3h09 de match Pavlyuchenkova s’est imposée 3-6 7-6 (7/3) 6-3 et s’offre son ticket pour les quarts de finale.

 

Après sa superbe prestation face à Jessica Pegula, Elise Mertens était de retour sur le court central ce dimanche pour les huitièmes de finale de Roland-Garros. Et c’était la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, finaliste il y a deux ans, qui se trouvait sur sa route vers un premier quart de finale à Paris.

Sous pression dès le premier jeu, notamment à cause d’une double faute, la Louvaniste trouve le rythme et conserve sa mise en jeu. Sur le service de son adversaire, Mertens est très appliquée pour convertir sa première opportunité de break et mener 2-0. Mais le début de match est placé sous le signe du break et la Russe recolle à 2-1.

La finaliste 2021 est cependant inconstante et commet beaucoup de fautes, ce qui permet à Mertens de créer le premier écart en breakant et en conservant sa mise en jeu (4-1). Les deux serveuses sont ensuite plus solides sur leurs mises en jeu et conservent leur service (5-3). Mertens doit ensuite conclure sur sa mise en jeu mais commet deux nouvelles doubles fautes. La Russe s’octroie une balle de débreak mais Mertens ne tremble pas pour la sauver avant de conclure la manche sur un retour manqué de son adversaire (6-3).

Comme dans la première manche, Elise Mertens breake d’entrée et mène 1-0 pour faire la course en tête mais Pavlyuchenkova réagit directement pour contrebreaker et recoller à 1-1 sur une double faute de la Belge sur balle de break. Mais la Louvaniste réagit et réalise le troisième break en trois jeux dans ce deuxième set pour mener 2-1. A 3-1, Mertens s’offre au total sept balles de break mais ne parvient pas à prendre le service de son adversaire, la faute à un manque d’agressivité sur certains points importants (3-2).

Dans le jeu suivant, Mertens passe complètement à côté et se retrouve menée 0-40. Pavlyuchenkova ne laisse pas passer sa chance et convertit la deuxième d’un smash après un point bien construit (3-3). La Russe conserve ensuite sa mise en jeu et passe devant pour la première fois du match (3-4). La numéro un belge est un peu moins à l’aise sur sa mise en jeu mais s’accroche et la seconde manche file au tie-break. Dans le jeu décisif, Pavlyuchenkova se montre très agressive et déborde la Belge sur plusieurs belles accélérations avant de conclure au filet et remporte le tie-break 7/3.

La troisième manche démarre mal pour Mertens qui perd d’emblée son service et se retrouve menée 0-1. Les choses se compliquent d’autant plus que la Belge se retrouve menée 0-3 après un nouveau break suite à un revers un peu trop long de la 28e joueuse mondiale.

Elise Mertens appelle le kiné et ça déstabilise visiblement Pavlyuchenkova qui commet trois doubles fautes dans le jeu suivant et offre un premier débreak à Mertens sur un coup droit qui reste dans le filet (1-3). L’espoir est de courte durée puisque la Russe break à nouveau alors que Mertens menait pourtant 40-0 (1-4).

Les deux joueuses conservent ensuite leur service et Mertens se retrouve dos au mur à 5-2 mais parvient à débreaker suite à une grosse faute en revers de Pavlyuchenkova (3-5). La Belge semble en difficulté physiquement et peine au service. Elle se retrouve à nouveau menée 0-40 et doit écarter trois balles de match. La deuxième est la bonne pour la Russe qui conclut d’un gros revers croisé.

Pavlyuchenkova se qualifie pour les quarts de finale au terme d’un combat de 3h06 (3-6 7-6 (7/3) 6-3) et après avoir dû écarter sept balles de double break à 3-1 dans la deuxième manche. La Belge pourra nourrir des regrets mais va devoir se reconcentrer sur le double où elle est toujours qualifiée.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous