Monde

Rome convoque l'ambassadeur russe pour dénoncer des propos de Moscou

L’ambassadeur d’Italie, Ettore Francesco Sequi, convoque l'ambassadeur de la Fédération russe en Italie, Sergueï Razov.
06 juin 2022 à 12:31Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Maud Wilquin

Rome a convoqué lundi l'ambassadeur de Russie pour protester contre les allégations du ministère russe des Affaires étrangères affirmant que citoyens et représentants officiels russes font l'objet de discriminations dans la péninsule.

Le secrétaire général du ministère italien des Affaires étrangères, Ettore Sequi, "a convoqué l'ambassadeur de la Fédération russe en Italie, Sergueï Razov", selon un communiqué officiel.

Le diplomate "a fermement rejeté les accusations d'amoralité envers certains représentants des institutions et des médias italiens, exprimées dans de récentes déclarations du ministère des Affaires étrangères russes (...) et il a rejeté les insinuations relatives à une prétendue implication des médias de notre pays dans une campagne anti-russe", précise le communiqué.

Sergueï Razov avait publié samedi sur le compte Facebook de l'ambassade des extraits d'un rapport du ministère russe des Affaires étrangères faisant état de discriminations dont les Russes seraient victimes en Italie.

Ainsi, "les représentations diplomatiques russes en Italie reçoivent régulièrement des informations de leurs compatriotes sur les menaces reçues", selon ce rapport.

"La grande campagne lancée en Italie contre la culture russe et ses représentants a entraîné une série d'incidents désagréables", poursuit le rapport, évoquant d'autres problèmes rencontrés par les Russes en Italie.

Le diplomate italien a pour sa part "renouvelé la condamnation de l'agression injustifiée de l'Ukraine par la Fédération de Russie" et réitéré le souhait de Rome "de parvenir rapidement à une solution négociée du conflit sur une base équitable, dans le respect de la souveraineté ukrainienne et des principes du droit international".

L'Italie et nombre de ses dirigeants, notamment l'ex-Premier ministre Silvio Berlusconi, ont toujours eu des rapports étroits avec la Russie et son président Vladimir Poutine, mais le gouvernement actuel de Mario Draghi s'est immédiatement aligné sur la position de l'Union européenne et de l'Otan, condamnant l'invasion russe, appliquant toutes les sanctions et fournissant des armes à l'Ukraine.

Articles recommandés pour vous