Diables Rouges

Romelu Lukaku : 60 buts en Diables, si indispensable, tellement décisif

À nouveau buteur hier, Lukaku est absolument indispensable aux Diables.

© Belga – Virginie Lefour

"La Belgique s’impose grâce à un but de Romelu Lukaku", le refrain est désormais habituel pour notre équipe nationale. Certains diront peut-être trop habituel. Une nouvelle fois buteur hier soir face à la Croatie (1-0), notre attaquant vedette en est désormais à soixante pions inscrits sous les couleurs nationales. Un large record qui démontre une nouvelle fois son importance.

Des débuts mitigés

Lancé dans le grand bain de l’équipe nationale par Dick Advocaat, l’ancien attaquant d’Anderlecht doit attendre son septième match pour ouvrir son compteur avec les Diables, auteur d’un doublé lors d’un match amical en Russie sous Georges Leekens. Barré par Christian Benteke, Romelu qualifie tout de même la Belgique pour le Mondial 2014 grâce à un doublé en Croatie lors du match décisif. Lors de la grande messe brésilienne, il profite d’une blessure de son concurrent pour mener l’attaque, pour un succès assez réduit. Muet lors des phases de groupes, il est laissé sur le banc lors des matches à élimination directe par la surprise Divock Origi. Malgré un but importantissime face aux Américains en huitièmes de finale, l’attaquant quitte le Brésil avec un goût amer.

Titulaire lors de l’Euro français, Lukaku n’inscrit que deux buts malgré une préparation très encourageante et ne parvient pas à sauver son équipe du marasme gallois. Au lendemain de l’Euro, Marc Wilmots est débarqué pour céder sa place à Roberto Martinez, ancien coach d’Everton. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives pour notre attaquant.

La confiance dont il avait besoin

Ancien joueur de Roberto Martinez chez les Toffees, Romelu reste l’indéboulonnable point d’ancrage de l’attaque belge. Indiscutable aux yeux du nouveau sélectionneur, le buteur devient le meilleur scoreur de l’histoire de l’équipe nationale en novembre 2017 grâce à une nouvelle rose en match amical face au Japon, dépassant les trente réalisations de Paul Van Himst et Bernard Voorhoof. À 24 ans, le jeune Romelu a déjà tout d’un grand.

Depuis, Lukaku a inscrit 29 nouveaux buts pour totaliser 60 pions, loin devant les 32 d’Eden Hazard. Un tel total le place devant plusieurs meilleurs buteurs de certaines des plus grandes nations du football mondial comme David Villa (Espagne, 59), Wayne Rooney (Angleterre, 53), Thierry Henry (France, 51) et Robin van Persie (Pays-Bas, 50). Rien que ça.


►►► À lire aussi : Clément Tainmont : "Lukaku est non seulement devenu le leader de l’attaque, mais aussi de cette équipe"

►►► À lire aussi : Un Diable, un jour : découvrez Romelu Lukaku à travers le regard des gens qui l’aiment (Podcast)

►►► À lire aussi : Romelu Lukaku : "On doit être content de cette prestation, la Croatie est une équipe très forte"


Qu’il est loin le jeune Romelu d’Anderlecht qui grignotait du temps de jeu. Place désormais à Monsieur Lukaku. Véritable leader dans le groupe des Diables, l’attaquant de l’Inter n’a qu’un souhait : casser la baraque pour amener son pays sur le toit de l’Europe. Devant, la hiérarchie n’est plus jamais remise en cause. Ses concurrents, Michy Batshuayi et Christian Benteke en tête, le savent : Lukaku est l’attaquant numéro 1 et sera titulaire à l’Euro. Ils devront se contenter des miettes.

Capitaine jeudi lors du match nul face à la Grèce, Lukaku avait cédé sa place à la pause pour offrir du temps de jeu à Batshuayi. Face aux Croates, certains attendaient au moins une montée au jeu de Benteke. Il n’en a été rien malgré ses performances intéressantes lors de ses dernières prestations sous la vareuse nationale. Un signe, si certains en doutaient encore, de sa place indispensable dans l’échiquier du sélectionneur.

Loading...

Sur le même sujet

Diables Rouges : Belgique-Croatie, le match qu'il fallait !

Diables Rouges

Un Diable, un jour : découvrez Romelu Lukaku à travers le regard des gens qui l'aiment (Podcast)

Diables Rouges

Articles recommandés pour vous