RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le top des activités

"Roméo et Juliette", un classique de Shakespeare, joué tout l'été à l'Abbaye de Villers-La-Ville

"Pinocchio", "Le malade imaginaire", "Faust", "La belle au bois dormant", "Cyrano de Bergerac" ou encore "Notre-Dame de Paris"... Depuis 1987, chaque été, l'Abbaye de Villers-la-Ville vous invite à vivre une expérience théâtrale unique. Cette année, c'est "Roméo et Juliette" qui est au programme: elle est sans aucun doute l'œuvre la plus connue du dramaturge anglais William Shakespeare. 

Pour la 36è édition des spectacles d'été à Villers-la-Ville, la production a fait un choix remarquable en s'attaquant à l'une des plus célèbres histoires d'amour de tous les temps: "Roméo et Juliette". "Avec le producteur Patrick de Longrée, on cherchait une pièce particulière pour incarner la renaissance de ces représentations théâtrales au sein de l'Abbaye, après deux années perturbées par le covid. On est tous les deux arrivés avec la même idée: 'Roméo et Juliette'. J'adore monter des pièces qui concernent toutes les générations et j'avais déjà monté une autre pièce de Shakespeare, c'est apparût comme une évidence." nous explique Thierry Debroux, le metteur en scène.

"Roméo et Juliette" est un chef d'oeuvre qui a déjà été adapté et ré-adapté à volonté au cinéma et au théâtre, le défi de proposer une adaptation qui ne fasse pas "réchauffé" est d'autant plus grand: "Les chefs d’œuvre nous révèlent quelque chose de neuf à chaque fois qu’on les représente sur scène" nous confie le metteur en scène. "Nous entrons ici dans l’histoire d’un couple mythique dont tout le monde connaît la fin tragique. Il ne s’agit donc pas de tenir en haleine le spectateur avec la question : que va-t-il se passer ? Mais plutôt de montrer le destin implacable à l’œuvre et de comprendre comment la haine, l’intolérance, les préjugés, l’absence de communication et d’écoute peuvent aboutir au pire !"

La mort tragique qui clôture la pièce ne doit pas nous inviter à être sage, prudent, à ne pas oser se confronter à l’amour, à la passion. Au contraire. Ceux qui vivent prudemment sont, d’une certaine façon, déjà morts.

Mathilde Daffe, fraîchement diplômée du Conservatoire de Mons est honorée d'avoir été choisie pour incarner Juliette. C'est son premier grand rôle dans une pièce de cette envergure: "C'est vraiment une chance en tant que comédienne, de pouvoir jouer ce rôle. C'est une belle pression et un beau challenge. Le texte de Shakespeare est juste magnifique, pouvoir se l'approprier et faire croire en cette histoire d'amour tous les soirs, c'est magique." nous confie la comédienne.

Les pièces de théâtre d'été qui sont présentées à l'Abbaye de Villers-la-Ville sont toujours de grosses productions. Pour "Roméo et Juliette", 17 comédiens sont engagés sur 5 mois, ainsi que 4 danseuses. Pendant près de 4 semaines la pièce sera jouée devant 900 personnes. "C'est important de pouvoir donner du travail à autant de personnes issues du secteur culturel après les deux années de confinement qu'on vient de vivre." confie Thierry Debroux, qui a hâte de retrouver un public aussi nombreux.

Le cadre dans lequel la pièce va être jouée est lui aussi exceptionnel et apporte une autre dimension à ce grand classique de Shakespeare. L'abbaye de Villers-la-Ville est en effet une ancienne Abbaye Cistercienne remarquablement préservée. Pour profiter un maximum de ce magnifique décor, au milieu de la pièce, les spectateurs seront invités à se diriger du cloître vers l'abbatiale.

"Roméo et Juliette" est à voir du 12 juillet au 6 août à l'Abbaye de Villers-la-Ville. Infos et réservations ici. Si vous n'êtes pas disponible pour les représentations de cet été, notez que la pièce sera également jouée au Théâtre du Parc en septembre et octobre prochain à Bruxelles.

Mise en scène : Thierry DEBROUX
Avec Baptiste BLAMPAIN (Roméo) - Mathilde DAFFE (Juliette) - Thierry JANSSEN (Capulet) - Anouchka VINGTIER (Lady Capulet) - Muriel BERSY (La Nourrice) - Michel PONCELET (Frère Laurent) - Nicolas JANSSENS (Montaigu) - Denis CARPENTIER (Mercutio) - Julien BESURE (Benvolio) - Simon DELVAUX(Tybalt) - Jérôme VILAIN (Paris) - Jean-François ROSSION (Le prince) - Jonas JANS (un valet)

Sur le même sujet

"Corbais on water", des dîners insolites sur l’eau dans une carrière du Brabant wallon

Le top des activités

"Il est temps d’en rire", du théâtre, de l’impro et du stand-up au bord du Lac de Genval tout cet été !

Le top des activités

Articles recommandés pour vous