Jupiler Pro League

Ronny Deila avant Standard - Antwerp : "A Sclessin, nous pouvons battre n’importe qui"

LE STANDARD DE RONNY DEIAL PRET A AFFRONTER L’ANTWERP, LE LEADER, CE DIMANCHE A SCLESSIN

© PHOTO BELGA

Après avoir remporté le choc wallon, dimanche dernier à Charleroi, le Standard espère poursuivre sur sa lancée face à l’Antwerp. Pour le coach, Ronny Deila, ce match face au leader du championnat, constitue un nouveau test après celui réussi avec brio face au Club de Bruges il y a un mois : " C’est en effet le deuxième gros test de la saison pour le Standard. Cette équipe de l’Antwerp n’occupe pas la tête du championnat par hasard. Les Anversois ont gagné 10 de leurs 11 matches de championnat. J’ai vu la dernière rencontre face à Saint-Trond et je comprends mieux pourquoi cette équipe fait partie du top. Il y a de la qualité chez les Anversois, surtout sur le plan offensif même si derrière, c’est aussi très solide. Bref, une formation bien balancée, qui pratique un 4-3-3 efficace. Il faudra donc être au top pour rivaliser avec cette équipe de l’Antwerp ".

Le Standard s’apprête donc à affronter un adversaire qui n’a connu qu’une seule défaite jusqu’à présent en championnat (2-1 à Courtrai). Le coach norvégien tient toutefois à rassurer ses supporters : " A Sclessin, nous avons prouvé que nous pouvions battre n’importe qui. Si on reproduit la même prestation que face au Club de Bruges, je peux vous garantir que nous aurons de fortes chances de l’emporter face à l’Antwerp. Il faudra pour cela être bien organisé, appliqué et concentré du début à la fin, et bien sûr nous créer plus d’occasions qu’à Charleroi. Il faudra aussi se montrer efficaces devant le but adverse mais l’équipe est forcément motivée à l’idée de jouer à domicile face au leader de la compétition ".

Sans Zinckernagel et Amallah

Pour ce match face à l’Antwerp, Ronny Deila ne pourra toutefois pas compter sur son équipe au complet puisque Philip Zinckernagel, l’ailier danois, est suspendu suite aux cartons jaunes écopés à Charleroi, alors que Selim Amallah ne peut toujours pas jouer suite au conflit qui oppose le joueur marocain et la direction du club. Une situation délicate sur laquelle Deila n’a aucune emprise : " C’est comme ça, Selim est écarté jusqu’à nouvel ordre et moi, je dois gérer le sportif. Or, ce dossier contractuel concerne la direction et le joueur qui sont toujours en négociations. J’espère bien entendu qu’un terrain d’entente sera trouvé car on connaît tous l'importance de Selim dans l’équipe mais en attendant, il s’entraîne avec les U23 et n’est pas disponible ce dimanche. Pour compenser ces absences, nous avons d’autres joueurs qui possèdent des qualités. Je compte surtout sur une bonne organisation, de la discipline et un état d’esprit irréprochable. Hormis contre Seraing, tous ces ingrédients étaient au rendez-vous ces dernières semaines. Je suis certain que même sans ces deux titulaires, nous pouvons poser des problèmes à cette équipe de l’Antwerp, à condition bien sûr de respecter les valeurs qui nous sont chères ". Le Standard sera également privé de Nathan Ngoy, Noah Ohio et Renaud Emond qui sont toujours à l’infirmerie. En revanche, Kostas Laifis, de retour de blessurepourrait bien retrouver sa place de titulaire en défense, ce qui permettrait à Gojko Cimirot de remonter d’un cran sur l’échiquier afin d’évoluer à nouveau dans l’entrejeu liégeois.

Effacer le souvenir douloureux de l’an dernier

Gojko Cimirot, qui a dépanné avec succès dans l’axe de la défense du Standard, sera en tout cas bien présent sur la pelouse, au coup d’envoi du mach de ce dimanche. L’international bosnien est même impatient d’affronter le leader du championnat avec toutefois un sentiment de revanche : Personne n’a oublié le match de la saison dernière face à cette équipe. Ce jour-là, les Anversois nous avaient battus et même humiliés en inscrivant 5 buts à Sclessin avec un Michael Frey en état de grâce, qui pris à son compte tous les goals de son équipe. Nous nous étions finalement inclinés 2-5. Cette fois, le contexte est différent, de nouveaux joueurs sont arrivés et l’entraîneur actuel a créé une autre dynamique. Nous avons en tout cas à cœur de prendre notre revanche. Tout le monde est motivé et je suis persuadé que nous avons les moyens de battre cette équipe de l’Antwerp. Le match face à Seraing n’était qu’un accident de parcours. A Sclessin, le Standard se doit d’être conquérant, comme on l'a vu contre Bruges, et nous allons tout faire pour l’emporter ce dimanche face aux Anversois ".

 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous