Regions

Ronquières : la fin des visites touristiques

Le plan incliné de Ronquières

© Jean-Pol GRANDMONT

01 déc. 2021 à 17:10Temps de lecture1 min
Par Hugues Decaluwé

C’est une des conséquences de l’effort financier demandé aux provinces pour financer les zones de secours. La province du Hainaut a décidé de ne plus exploiter touristiquement le plan incliné de Ronquières. Un site qui attirait de moins en moins de visiteurs et qui est donc sacrifié sur l’autel budgétaire.

"La fréquentation du site diminuait inexorablement depuis des années", constate Catherine Berger, l’administratrice déléguée de l’asbl paraprovinciale "Les Voies d’Eau du Hainaut" qui gérait jusqu’ici le tourisme sur place. "On a perdu près de 40% de nos visiteurs depuis 2013. Nous comprenons donc cette décision dictée par les finances provinciales, surtout parce que les zones de secours sont évidemment essentielles."

Mais la décision reste difficile à avaler pour l’asbl et surtout pour ceux qui y travaillent depuis longtemps. "Certains travaillent ici depuis près de 40 ans", poursuit Catherine Berger, "et c’est un déchirement. C’est le SPW Wallonie qui va devoir trouver une solution pour éventuellement exploiter touristiquement le site mais ce sera sans la province."

Quant à l’emploi sur le site, les cinq travailleurs qui disposent d’un CDI seront recasés sur les autres sites gérés par l’asbl : "C’était notre ligne rouge à nous mais aussi à la province, il ne fallait pas sacrifier d’emploi et c’est le cas. C’est une consolation même si c’est dur de quitter le site."

Les trois autres sites touristiques gérés par l’asbl "Les Voies d’Eau du Hainaut", celui de Claire-Fontaine à Godarville, le canal historique du centre et ses ascenseurs hydrauliques et l’ascenseur de Strépy-Thieu ne sont pas menacés de fermeture.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous