RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Rouler en trottinette électrique : les 6 éléments à absolument respecter

La mobilité douce dans le code de la route Partie 1

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 mai 2022 à 10:00Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Yasmine Lamisse, juriste et chroniqueuse du 6-8, relève les derniers changements en matière de code de la route appliqué aux trottinettes électriques.

Du 2 au 6 mai, c'est la semaine de la mobilité douce dans certaines écoles supérieures. C'est l'occasion de démarrer pied au plancher pour s'informer sur les changements apportés au code de la route en matière de mobilité douce. Ils devraient permettre un meilleur partage de la route entre les usagers motorisés et les usagers faibles.

Une proposition de loi a notamment été approuvée en avril par la commission Mobilité de la Chambre concernant l'utilisation des trottinettes électriques.

De manière générale, la mobilité douce concerne les cyclistes et les piétons. Ces dernières années, le nombre de pistes cyclables ou encore de feux réservés aux usagers faibles a considérablement augmenté. Mais de nouveaux moyens de locomotion comme les trottinettes électriques (segway, overboard,...) emploient aussi ces infrastructures alors qu'il existait un vide juridique sur leur utilisation. VIAS dénombrait même environ 1000 accidents de trottinettes en 2021 dont 400 rien qu'à Bruxelles.

Assurance, casque, âge minimum, code de la route

Désormais, tous ces engins électriques de mobilité douce seront soumis à une réglementation plus ferme, inspirée de la loi française promulguée en juillet 2020 :

  • L'assurance n'est pas obligatoire en Belgique mais elle est vivement recommandée. La trottinette électrique est en effet assimilée au vélo : on considère qu'il ne faut pas rouler à plus de 25 km/h pour se couvrir d'une assurance RC du type RC Auto. Sauf que dans la pratique, les accidents au-dessus de 25 km/h avec des trottinettes ne sont pas rares. Yasmine Lamisse conseille ainsi de souscrire à une RC familiale dans laquelle on peut englober les accidents de trottinettes à savoir les dommages au tiers mais aussi l'étendre au vol ou aux dommages corporels de l'usager en question. Cela signifie aussi que si une personne roule au-dessus de 25 km/h, elle peut à la fois être verbalisée pour excès de vitesse et pour absence de RC Auto si elle n'en possède pas.
  • Le casque n'est pas non plus obligatoire mais est aussi vivement conseillé. Mais il le devient obligatoire au-dessus de 25 km/h car le moyen de locomotion est alors considéré comme une petite moto avec toutes les règles qui y sont attachées.
  • L'âge minimum a été instauré à 16 ans sauf pour certains endroits exceptionnels comme la digue, RaVel, et zones piétonnes et résidentielles. En dehors de ces lieux, l'utilisation de trottinettes électriques sera interdit en-dessous de cet âge dès juillet 2022. Gare aux amendes en cas d'infraction !
Getty Images
  • On ne peut plus garer une trottinette n'importe où sur le trottoir. Des amendes allant de 58 à 116€ sont prévues en cas d'infraction.
  • Il ne faut évidemment pas de permis puisque la trottinette électrique est assimilée aux vélos. Mais l'usager doit se plier au code de la route : ne pas rouler sous influence, ne pas rouler avec son smartphone en main, ne pas gêner les piétons, ne pas rouler sur les trottoirs et ajouter des catadioptres et bandes réfléchissantes si on roule avec la nuit,... Le gilet fluo n'est pas obligatoire mais vivement recommandé.
  • On ne peut pas rouler à 2 sur une trottinette.
Kyryl Gorlov / EyeEm

La mobilité douce dans le code de la route Partie 2

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Retrouvez les dernières infos juridiques avec Yasmine Lamisse, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

Sur le même sujet

Que vaut "Métèque", l’album de reprises de Renaud ?

Le 6/8

Image insolite : un artiste réalise une très belle œuvre sous vos yeux !

Le 6/8

Articles recommandés pour vous