High tech

Rupture EA – FIFA : quel impact sur les joueurs ?

© Photo by Daniel Norin on Unsplash

18 oct. 2021 à 13:00Temps de lecture2 min
Par Anthony Mirelli

Electronic Arts pourrait changer le nom de sa série jeux de football sous licence, alors que de son côté, la FIFA souhaite renforcer sa présence vidéoludique. Autant de changements qui auront un impact pour les joueurs.

L’eSport en avant

Dans un communiqué, la FIFA annonce que ”les jeux vidéo et de l’eSport ne devraient à l’avenir pas dépendre d’une seule partie contrôlant et exploitant l’ensemble des droits.” En d’autres termes, Electronic Arts, qui publie chaque année un jeu FIFA, ne devrait pas être le seul moyen de retrouver la licence sur consoles et PC.

Pour les joueurs, cela pourrait signifier plus de projets à l’avenir, sous différentes formes et via différents partenaires. “La FIFA a pris contact avec divers acteurs du marché, notamment des développeurs, des investisseurs et des analystes, afin d’élaborer une vision à long terme du secteur des jeux vidéo, de l’eSport et du divertissement interactif”, explique la fédération.


Lire aussi : Entre la FIFA et l’éditeur de jeux vidéo EA Games, le divorce est proche : les jeux de football FIFA menacés ?


Cela aura notamment pour conséquence de voir l’eSport se rapprocher encore plus des compétitions “classiques” : “la FIFA estime que le chevauchement entre ses compétitions virtuelles et réelles devrait être davantage exploité. À cet égard, la FIFA se réjouit de pouvoir utiliser la Coupe du Monde de la FIFA™ (et son audience cumulée de 4 milliards de téléspectateurs) et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ (et son audience cumulée de 1,2 milliard de téléspectateurs) comme plateformes de lancement et d’intégration pour de nouveaux jeux passionnants et des offres eSports inédites.

Et du côté d’Electronic Arts ?

L’éditeur envisage tout simplement de renommer sa franchise. “Cela signifie que nous réexaminons notre accord de droits de dénomination avec la FIFA, qui est distinct de tous nos autres partenariats et licences officiels dans le monde du football”, explique EA.

Mais pas de panique, EA Sports FC (c’est le nom déposé par EA selon le New York Times) continuera de proposer des tournois et le vrai nom des joueurs. EA possède en effet toujours les droits de grands championnats, comme la Ligue des Champions. Quant aux joueurs, tout cela est géré par la FIFPRO, qui continue sa collaboration avec l’éditeur.

Bref, pour les joueurs, cela signifie plusieurs choses :

  1. La FIFA pourrait développer ses propres jeux
  2. La franchise d’Electronic Arts continuera d’exister
  3. Il y aura potentiellement encore plus de football sur consoles

Une évolution du marché, plus qu’une révolution, donc. Mais que les fans se rassurent : les jeux vidéo de foot ne risquent pas de disparaître. Et on espère qu'ils seront tous mieux que eFootball 2022, pour lequel Konami a présenté ses excuses !

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous