Monde

Russie : prison à vie pour un accusé des attentats du métro de Moscou de 2010

© AFP

04 févr. 2022 à 14:11Temps de lecture1 min
Par Belga

Un tribunal militaire russe a condamné vendredi à la prison à vie le seul organisateur encore en vie de deux attentats meurtriers dans le métro de Moscou, en 2010, qui avaient fait 39 morts et près de 90 blessés.

Le 29 mars 2010, deux femmes kamikazes, originaires de la république russe du Daguestan, dans le Caucase, avaient déclenché leurs ceintures d'explosifs dans deux stations de métro fréquentées du centre de la capitale russe.

Dans les années suivantes, les services de sécurité russes avaient éliminés plusieurs membres du groupe islamiste clandestin qui a revendiqué cet attentat, et qui faisait partie de l'organisation "Émirat du Caucase", à l'origine de plusieurs autres attaques.

L'homme condamné vendredi, Magomed Nourov, 45 ans, avait été arrêté en 2019 au Daguestan. Considéré comme le seul survivant du groupe ayant mené les attentats, il dément sa culpabilité.

Un rôle d'intermédiaire

Selon les enquêteurs, il a agi en tant qu'intermédiaire, conduisant les membres du groupe terroriste et les aidant à se cacher de la police.

"Il n'a pas plaidé coupable en disant avoir agi sous la pression" d'autres membres de la cellule terroriste, a indiqué la procureure Natalia Trochkina à la presse.

Menotté, vêtu entièrement de noir et détenu à l'intérieur d'une cage en verre, Magomed Nourov a répondu avec animosité aux questions des journalistes, avant le verdict, selon une correspondante de l'AFP sur place.

"Ecrivez une demande écrite et nous vous répondrons. Si vous me provoquez, ce sera sur votre conscience", a-t-il lancé.

Il a également été condamné à verser 17 millions de roubles (195.000 euros) de dédommagement au métro de Moscou.

 

Sur le même sujet

En Russie, des examens médicaux tournent mal et font au moins sept morts

Monde

L'histoire du métro de Moscou (2 épisodes à écouter !)

Articles recommandés pour vous