Sammy Mahdi, son chien Pamuk et la racaille de Bruxelles : portrait du nouveau secrétaire d'Etat à l'Asile et migration

Le CD&V Sammy Mahdi devient secrétaire d'Etat.

© THIERRY ROGE - BELGA

Un chowchow au pied d’un candidat d’un jeu télévisé. En décembre 2017, Sammy Mahdi, le nouveau secrétaire d'Etat à l’Asile et à la Migration (CD&V), marque les esprits. A 28 ans, celui qui est président des Jeunes chrétiens démocrates flamands participe à l’émission "De Slimste mens ter wereld", l’émission-quiz la plus populaire de Flandre, dans laquelle s’affrontent des BV’s, des Bekende Vlaamingen, des Flamands connus.

Le Molenbeekois, en partance pour Vilvorde (où il sera élu conseiller communal et chef de groupe en 2018), devient lors de ce programme un véritable BV avec le concours de son chien, Pamuk (comme l’écrivain et Prix Nobel turc Orhan Pamuk). C’est l’un des coups de communication de la jeune carrière politique de Sammy Mahdi, sollicité par la suite par la presse populaire pour parler de son ami à poils.

Loading...

Sammy Mahdi, né en 1988, l’un des visages de la diversité du gouvernement Alexander De Croo. Papa irakien réfugié politique en Belgique en 1970, maman flamande, Sammy Mahdi poursuit de brillantes études : Master en droit international et européen à la VUB. Il adhère au CD&V et devient collaborateur parlementaire du député flamand Joris Poschet et écrit des humeurs dans De Morgen.

Mars 2017, c’est le tournant : il est élu président des Jeunes CD&V. La voix de ce parfait bilingue français-néerlandais va désormais compter au sein d’un parti qui tente de se rajeunir et rafraîchir.

Rafraîchir son parti et la monarchie belge. Sammy Mahdi se fait quelques semaines plus tard le relais d’une position des Jeunes CD&V qui demandent la fin de la dotation pour le prince Laurent, après que celui-ci a rencontré des dignitaires chinois sans l’aval du gouvernement.

Les émeutes de 2017

L’autre coup de Sammy Mahdi, c’est la publication d’une carte blanche au picrate en novembre 2017. Un match de football entre le Maroc et la Côte d’Ivoire provoque des incidents violents dans le quartier Lemonnier, dans le centre de Bruxelles. Des magasins sont pillés, des voitures endommagées, du mobilier urbain vandalisé. Les riverains sont excédés. Le monde politique enclenche une polémique autour de l’insécurité dans la capitale et la non-intégration des jeunes issus de l’immigration.

Dans la presse du nord comme du sud du pays, Sammy Mahdi diffuse un texte titré "Chère petite racaille, on en a marre de toi !". Il poursuit : "On en a marre. Tu ne te sens peut-être pas comprise. Et peut-être que tu as même des bonnes raisons pour cela. Mais tu gâches tout pour tout le monde." Le texte cible les jeunes des quartiers par l’adoption d’une terminologie de droite, estiment d’aucuns.

Le texte est notamment critiqué par l’extrême-gauche. "Sammy, je ne te connais pas, mais je me permets de te poser une question : vas-tu écrire une carte blanche pour dire ton ras-le-bol par rapport aux petites racailles racistes de Gand ?", réagira l’avocate PTB Selma Benkhlifa dans le Vif, évoquant une manifestation violente de militants d’extrême-droite.

Des musulmans dénoncent les émeutes à Bruxelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Deux ans plus tard, place aux élections législatives. Sammy Mahdi est suppléant à la Chambre. Lors d’un débat électoral auprès de jeunes, il refait sensation avec son chien Pamuk, présent lors des échanges avec les jeunes représentants des autres formations politiques.

La presque-présidence du CD&V

Dernier coup, cette fois politique : oser le changement dans sa propre formation. Fin 2019, celui qui n’est alors que simple conseiller communal brigue la présidence du parti. Il est le challenger, "le communicant flamboyant" estime Le Soir. En campagne pour ce poste, Sammy Mahdi a une formule : "Le parti prend l’eau, j’ai l’énergie pour pomper".

Verdict de l’élection interne : Mahdi est battu face à Joachim Coens mais de peu. Il parvient à rassembler plus de 45% des suffrages. Suffisant pour donner à l’habitué des réseaux sociaux, au langage cash, une légitimité et un poids. Il a sa place dans le débat public et il va en profiter.

Sammy Mahdi

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Début 2020, il remplace Koen Geens, ministre sous le gouvernement Wilmès, sur les bancs de la Chambre.

Aujourd’hui, la nomination de Sammy Mahdi au poste de secrétaire d'Etat est certainement une des conséquences de cette légitimité arrachée ces derniers mois en interne. Place maintenant au chantier de l’Asile et de la Migration à l’heure de la remise en question du règlement de Dublin au niveau européen.

Place aussi au façonnage d’une nouvelle image autour de cette compétence, incarnée pendant près de cinq ans par le N-VA Theo Francken, à coups de sorties tonitruantes et de polémiques explosives. Sammy Mahdi hérite d’un poste sensible et l’opposition l’attend au tournant.

Les observateurs remarqueront son dernier coup de comm: il était le seul homme ce jeudi à prêter serment sans cravate devant le roi Philippe. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous