RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sanction contre Theo Francken: la ministre de la Défense rappelle l'obligation de respecter les règles

Theo Francken sanctionné au Parlement pour un tweet

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 mai 2021 à 14:55 - mise à jour 07 mai 2021 à 17:03Temps de lecture2 min
Par Belga

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, à l'origine d'une plainte qui a conduit à sanctionner le député d'opposition Theo Francken pour une violation des règles du huis clos sur les opérations militaires, a rappelé vendredi que ces règles s'appliquaient "à chacun des membres" de la commission de suivi des missions à l'étranger de la Chambre.

M. Francken (N-VA) s'est vu infliger jeudi une triple sanction - la perte jusqu'à la fin de la session ordinaire 2020-2021 du droit d'être membre et d'assister aux réunions de tout organe de la Chambre auquel l'obligation de secret est applicable, le non-remplacement par un député de son parti au sein de la commission spéciale chargée du suivi des missions à l'étranger et une retenue de 20% sur son indemnité parlementaire pendant une période de trois mois.

Theo Francken se défend

Il avait à la mi-mars, après une réunion de cette commission siégeant à huis clos, publié un tweet affirmant que la Belgique ne participerait pas en 2021 à l'opération militaire anti-djihadiste française Barkhane au Sahel, en citant Mme Dedonder (PS).

En réaction à ces sanctions, M. Francken a assuré jeudi soir n'avoir "en aucun cas violé la confidentialité de la commission". Il avait accusé la majorité arc-en-ciel réunissant sept partis) de saisir "chaque occasion pour [le] discréditer, [lui et son] parti".

"Durant les séances de cette commission, des informations sensibles engageant la sécurité des opérations militaires et celle du personnel déployé sont transmises aux membres. Le huis clos et le caractère confidentiel de ce qui s'y dit est connu et s'applique à chacun des membres", a pour sa part rappelé vendredi la ministre de la Défense dans une déclaration à l'agence Belga.

La N-VA demande à son tour une enquête sur un tweet d'un député Ecolo

La N-VA a demandé à son tour ce vendredi à la présidente de Chambre Eliane Tillieux (PS) d'ouvrir une enquête sur un tweet d'un autre député, ressort-il d'un courrier adressé par le chef de groupe nationaliste Peter De Roover, que Belga a pu consulter. L'élu visé est l'Ecolo Guillaume Defossé.

Le tweet incriminé remonte à la fin du mois de mars. Le député fédéral y critique le fait que son collègue MR Denis Ducarme parle du F-35 dans les médias, mais est absent de la commission Achat et Ventes militaires. M. Ducarme n'est pas membre de cette commission.

"L'obligation de confidentialité qui existe tant au sein de la Commission de suivi des missions à l'étranger qu'au sein de la Commission des Achats et Ventes militaires s'applique au contenu, mais les annonces concernant les présences et les comportements de vote contiennent également des informations essentielles et ne peuvent être exclues de cette confidentialité", estime M. De Roover. Le chef de groupe demande donc à la présidente de la Chambre de vérifier si le devoir de confidentialité a été violé.

Sur le même sujet: JT 07/05/2021

Theo Francken : Sanctionné au Parlement pour un tweet

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous