RTBFPasser au contenu

Vivacité

Sara De Paduwa, ambassadrice de la 5e Marche Rose : "Cela rejoignait mes valeurs et mes préoccupations"

Sara De Paduwa, ambassadrice de la 5e Marche Rose : "Cela rejoignait mes valeurs et mes préoccupations"
29 avr. 2022 à 02:00 - mise à jour 13 mai 2022 à 13:204 min
Par François Saint-Amand

Ambassadrice de la 5e Marche Rose de Pink Ribbon, Sara De Paduwa envoie balader le cancer du sein. L’animatrice du 6-8, de Super Nanas et de Viva for Life explique l’importance de son implication dans cette cause qui touche chaque année plus de 11.000 personnes en Belgique.

Animatrice pétillante, chroniqueuse survoltée, maman dévouée, mais aussi femme engagée. Sara De Paduwa devient l’ambassadrice francophone de Pink Ribbon, à l’occasion de la 5e Marche Rose.

Cette campagne marche à toute allure dans un sprint final face au cancer du sein avec un objectif : inciter chaque participant à atteindre 10.000 pas par jour pendant un mois pour récolter des dons et stimuler l’activité physique de chacun(e).

À l’image de l’inauguration du Tunnel Annie Cordy le 22 mai prochain, pour laquelle Equal. brussels s’engage à verser 10€ pour chacune des 2500 premières inscriptions à l’ASBL Pink Ribbon, inscrivez-vous en ligne sur le site de la Marche Rose. Et comme Sara, envoyez balader le cancer du sein !

Le cancer concerne tout le monde

L’animatrice se confie d’ailleurs sur l’importance de soutenir une telle démarche. "Cela rejoignait beaucoup de mes valeurs et beaucoup de mes préoccupations" remarque-t-elle. "Plus on avance dans l’âge plus on sent qu’on doit dire merci chaque jour où on va bien parce que c’est horrible, mais la santé est primordiale et devient une principale préoccupation, surtout quand on devient maman. La santé d’abord est un secteur qui me touche et ce qui me touche le plus est qu’on n’a pas d’emprise là-dessus. Je trouve toujours difficiles ces destins brisés par une santé qui ne suit pas où on se retrouve très affaiblie voire pire […] Je remercie chaque jour la vie d’être en bonne santé et mes enfants aussi. C’est une vraie chance, il faut savoir la mesurer".

Outre la dimension sanitaire qui ne laisse personne à l’abri du cancer, Sara De Paduwa se mobilise pour la Marche Rose d’autres raisons : "En tant que femme le cancer du sein me parle : on touche au symbole de notre féminité. Et je marche énormément pour mon bien-être physique et psychique aussi. J’en ai besoin pour me sentir bien dans ma peau et pour faire le point, je marche beaucoup seule".

Bref c’est avec enthousiasme que l’animatrice se porte ambassadrice du projet.

La marche rose contre le cancer du sein

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Plein de bonnes raisons de participer à la Marche Rose

Grande adepte de la marche, Sara De Paduwa rassure toutefois d’emblée sur le défi lancé par la Marche Rose : "Il ne faut pas en avoir peur parce que si on ne fait pas les 10.000 pas par jour, ce n’est pas grave. C’est juste penser à bouger, à faire quelque chose pour la bonne cause. J’ai ma montre connectée et je remarque parfois le soir qu’il me manque 2000 pas. C’est l’occasion de me rappeler d’aller prendre l’air et marcher, d’aller poster mes lettres à pied plutôt qu’en voiture".

Connectée en permanence à la nature, Sara recommande aussi plusieurs itinéraires de promenades proposés par les marches Adeps. "J’en ai découvertes il y a des années pour un reportage que je devais faire pour la télé. Je ne connaissais pas et j’ai trouvé cela génial : c’est balisé, on regarde à gauche à droite, on est dans des super coins. Pink Ribbon s’est d’ailleurs associé avec la marche Adeps tous les dimanches. […] Si on regarde pour le premier mai, c’est impressionnant : il y a une quinzaine de marches disponibles dans toutes les provinces".

L’animatrice du 6-8 espère aussi rassembler les personnes qui estiment ne pas avoir le temps de relever ce défi de Pink Ribbon, entre le boulot et les enfants : "Un diagnostic sur trois peut être évité avec une vie saine. C’est prouvé. 1 sur 3 c’est énorme, il faut bouger. Moi aussi quand je n’ai pas le temps d’aller marcher, au boulot au bureau je prends l’escalier au lieu de l’ascenseur. C’est adopter peut-être de nouvelles petites habitudes qui ne changent pas grand-chose mais qui fait que l’on bouge un peu plus. Ce n’est pas le côté sportif de dépasser les 10.000 pas, ce n’est pas le nombre qui compte".

Une nouvelle cause soutenue pour Sara De Paduwa

Après Viva for Life, cause pour laquelle Sara De Paduwa est impliquée depuis 10 ans, l’animatrice soutient donc une nouvelle opération qui lui tient à cœur. Un engagement logique pour la nouvelle ambassadrice de la Marche Rose.

"Plus le temps passe, plus on a envie d’être utile. Je pense que quand on est jeune, qu’on a la vingtaine ou trentaine, on est peut-être plus centré sur soi, sur sa carrière, on est un peu autobraqué. Le fait d’avoir des enfants change la donne" confie-t-elle. "Il faut être tournée vers les autres et si on peut être ensemble et apporter un mieux, c’est cela aussi la Marche Rose : récolter un maximum de sous pour ces personnes atteintes de cancer du sein pour l’aide psychosociale, le traitement de cheveux, le dépistage,… Les femmes n’osent pas aller faire le mammotest : elles ont peur de ce qui arrive alors qu’il faut le faire à partir de 40 ans. Cela doit rentrer dans les habitudes. Plus il est dépisté tôt, moins conséquent il sera. Si je peux profiter de mes réseaux pour faire passer un message important on peut compter sur moi" prévient l’animatrice, qui aura 42 ans à la mi-mai.

► L’inscription à la Marche Rose est simple et rapide, rendez-vous sur le site de Pink Ribbon. Faites-vous parrainer, chargez et consultez votre compteur kilométrique et marchez ! Vous pouvez aussi créer votre équipe ou en rejoindre une autre… notamment celle de Sara, la Sara’s Team, en faisant un don de 10€ pour votre inscription !

Sur le même sujet

30 mai 2022 à 13:59
2 min

Articles recommandés pour vous