Save My Soul : Frank Wilson '' Do I Love You ''

Frank Wilson

© Motown

06 sept. 2021 à 11:44Temps de lecture2 min
Par Jean-Yves Louis

C’est l’histoire d’un disque, ou plutôt d’un rêve de collectionneur : une galette si rare que son prix fait fantasmer les amateurs de soul music, un 45 tours qui pourrait devenir le sujet d’un film et dont le héros, malgré lui, serait un chanteur qui aurait pu devenir une superstar…
Milieu des années 60, Berry Gordy charge deux de ses producteurs d’ouvrir un bureau de la Motown à Los Angeles. Un jeune auteur/compositeur du nom de Frank Wilson intègre la firme et commence à écrire des chansons pour la boîte à hits de Berry Gordy. Quelques succès plus tard, Frank Wilson est rapatrié à Détroit et continue soit à écrire, soit à produire pour les stars de la Motown : Marvin Gaye, The Temptations, les Four Tops… Mais Frank Wilson a un rêve : il veut devenir chanteur et star de la soul music.

Frank Wilson – Motown classique

 

En 1965, c’est chose faite, Motown publie sur Soul, l’une de ses filiales, le single écrit et composé par Frank Wilson "Do I Love You (Indeed I Do)". Le succès n’est, malheureusement, pas au rendez-vous. Et c’est ici que commence la légende… Les 250 copies du single sont détruites et Berry Gordy recadre Frank Wilson, c’est soit auteur et producteur chez Motown, soit chanteur, mais ailleurs.
 

Loading...

 

Le single ''Do I Love You'' sera finalement réédité dans les années 70, devenant un classique de la northern soul. Des 250 disques détruits, il subsisterait seulement entre 3 et 5 exemplaires du single ayant survécu à la destruction. Lors d’une vente aux enchères en 2009 d’un des exemplaires, les grands collectionneurs ont fait grimper l’adjudication à plus de 25.000 livres, soit un peu plus de 29.000 euros. Et la rumeur veut que ce soit Berry Gordy, de manière très anonyme, qui remporta l’enchère…

Loading...

Replongeons dans cette période bénie, entre sixties et seventies, une époque où les 45 tours se vendaient par millions, et parmi ces quantités astronomiques de galettes, des disques tantôt rares, tantôt introuvables, que les DJ’s de l’époque faisaient tourner dans les clubs branchés et spécialisés en soul music.

Réécoutez les séquences dans leur intégralité ici.

''Save My Soul'' avec Jean-Yves Louis, le lundi à 13h45 sur Classic 21 dans Lunch Around The Clock, en podcasting via classic21.be et les plateformes de téléchargement.

Sur le même sujet

Save My Soul : Fontella Bass

Save my Soul

Save My Soul : Marlena Shaw

Articles recommandés pour vous