Save My Soul : Harold Melvin and The Blue Notes

Harold Melvin & The Blue Notes

© Echoes – Getty Images

20 sept. 2021 à 11:45Temps de lecture2 min
Par Jean-Yves Louis

1974, nous sommes à la croisée des chemins ! La soul music s’est adoucie, les labels, en particulier la Motown veut plaire à un public de plus en large, et si possible au public blanc. On parle alors de soft soul… Le funk prend son envol et on commence à remarquer un certain tempo, un beat qui va embrasser les dance floors sous le nom de disco.
Les DJ's de la scène northern soul cherchent à présent des disques que personne ne connaît, avec ce tempo particulier, les fameux 45 tours qui feront les belles heures du mouvement.

 

1974, Harold Melvin et ses The Blue Notes publient sur le label Philadelphia Sound le single ''Satisfaction Guaranteed''. Nous sommes à la croisée de chemins. Harold Melvin est déjà un vieux briscard dans la musique. Lui et les Blue Notes sont actifs depuis les années 50 ! Rhythm’n’blues, soul, puis disco, le groupe a tout connu.

Début des années 70, Harold Melvin invite Teddy Pendergrass, et en avant vers de nouveaux succès, notamment sur le label Philadelphia International Records fondé par le tandem Gamble & Huff. Un peu la manière de Holland-Dozier-Holland à Detroit, le duo Gamble & Huff, tour à tour auteurs-compositeurs, producteurs et réalisateurs artistiques, va contribuer au développement du Philadelphia sound.

Parmi les artistes du label Philadelphia International Records (PIR), on note : Teddy Pendergrass évidemment, mais aussi les O’Jays, Billy Paul, McFadden & Whitehead, Lou Rawls ainsi qu’Harold Melvin et ses Blue Notes, qui en 1974, soit trois ans après la création du label publient "Satisfaction Guaranteed" le single écrit par les patrons Gamble & Huff, avec Pendergrass et le redoutable MFSB, soit ce groupe de trente musiciens, les fameux Mother Father Sister Brother. MFSB, qui a composé entre autres le générique de l’émission télé de Don Cornelius : ''Soul Train''.

Loading...

Replongeons dans cette période bénie, entre sixties et seventies, une époque où les 45 tours se vendaient par millions, et parmi ces quantités astronomiques de galettes, des disques tantôt rares, tantôt introuvables, que les DJ’s de l’époque faisaient tourner dans les clubs branchés et spécialisés en soul music.

Réécoutez les séquences dans leur intégralité ici.

''Save My Soul'' avec Jean-Yves Louis, le lundi à 13h45 sur Classic 21 dans Lunch Around The Clock, en podcasting via classic21.be et les plateformes de téléchargement.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Save My Soul : Fontella Bass

Save my Soul

Articles recommandés pour vous