Save My Soul : Red Bird Records

© Red Bird Records

20 déc. 2021 à 12:45 - mise à jour 21 déc. 2021 à 07:40Temps de lecture2 min
Par Jean-Yves Louis

Le label Red Bird Records, un petit label qui va propulser onze de ses trente premiers singles dans le Top 100 américain. A commencer par le fameux "Chapel Of Love" du groupe féminin The Dixie Cups en 1964 !

Loading...

 

Autre single, autre succès, encore un hit dans les Charts américains la même année : "Leader Of The Pack" du quatuor féminin The Shangri-Las. Le groupe constitué des sœurs Mary et Betty Weiss et aussi Marge et Mary Ganser.

Loading...

 

Chez Red Bird Records, on sait y faire ! D’abord spécialisé en "girl group", le label au petit oiseau rouge possède une particularité de taille. Derrière le nom de Red Bird au succès insolent, ce sont des pointures de l’industrie musicale qui tirent les ficelles. 1964, George Goldner fonde le label. C’est un pionnier de l’industrie musicale. Producteur et promoteur, il a découvert bon nombre de groupes de rock’n’roll et de doo-wop. Il a aussi œuvré à la création de plusieurs labels à New-York, parmi lesquels Roulette, Tico Records (les premiersTito Puente et Ray Barretto) ou encore Gone Records (chez qui signa Bill Haley).

red bird records

 

Au côté de George Goldner, on retrouve les faiseurs de hits Jerry Leiber et Mike Stoller. Les songwriters et producteurs qui sont derrière des hits comme Hound Dog, Jailhouse Dog, King Creole (pour Elvis), Stand By Me (en collaboration avec Ben E. King), Spanish Harlem également, coécrit avec Phil Spector… C’est du lourd, aurait paraphrasé Fabrice Luchini !

 

Malgré une courte existence, Red Bird va exister deux ans à peine, et parmi les artistes, on note le trio de Harlem The Poets, un groupe qui changea de nom plusieurs fois, qui verra passer dans son line-up Cuba Gooding Sr. (le père de l’acteur), et parmi la courte discographie chez Red Bird (car le groupe continuera sa carrière sur d’autres labels), une chanson de Noël… Et nous sommes dans la bonne période pour l’écouter !

Loading...

Save My Soul

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Replongeons dans cette période bénie, entre sixties et seventies, une époque où les 45 tours se vendaient par millions, et parmi ces quantités astronomiques de galettes, des disques tantôt rares, tantôt introuvables, que les DJ’s de l’époque faisaient tourner dans les clubs branchés et spécialisés en soul music.

Réécoutez les séquences dans leur intégralité ici.

''Save My Soul'' avec Jean-Yves Louis, le lundi à 13h45 sur Classic 21 dans Lunch Around The Clock, en podcasting via classic21.be et les plateformes de téléchargement.

Sur le même sujet

Premier groupe majeur afro-américain, les Platters n’ont pas fait que des slows guimauve…

Save my Soul

Norman Whitfield et les Temptations, grands noms de la soul music et du funk

Save my Soul

Articles recommandés pour vous