Save My Soul : Tommy Hunt

Tommy Hunt

© Maurice Seymour/Michael Ochs Archives/Getty Images

30 juil. 2021 à 09:45Temps de lecture2 min
Par Jean-Yves Louis

Adoubé au Rock N Roll Hall Of Fame en 2001, ancien de l’US Air Force, membre d’un groupe de doo wop, un physique parfait pour le cinéma, icône de la scène northern soul, son nom est presque inconnu de ce côté de l’Atlantique, et pourtant, il s’agit bien d’une authentique star de la soul music. Nous parlons aujourd’hui de Tommy Hunt !

Chanteur de r’n’b, il rejoint le groupe The Flamingos en 1956, avec LE succès du groupe, le hit de l’année 1959 "I Only Have Eyes For You ", un titre qui sera intégré dans la bande-son de American Graffiti et aussi repris par le groupe de funk Zapp !

Tout au début des années 60, de nouvelles aventures attendent Tommy Hunt, il quitte les Flamingos et devient l’une des têtes d’affiche de l’Apollo Theater à New-York, il est sur scène aux côtés de Marvin Gaye, Chuck Berry ou Diana Ross…

Le gout du voyage se fait à nouveau sentir… Fin des sixties, Tommy Hunt quitte les Etats-Unis, part en Allemagne, visite la Belgique et s’installe finalement en Angleterre.

Nous sommes en 1979. Au plus fort de la vague northern soul, Tommy Hunt est invité pour l’anniversaire du Wigan Casino.

La discothèque est célèbre pour être l’un des hauts-lieux du mouvement northern soul.

Les disc-jockeys font tourner ces fameux 45 tours rares ou introuvables et le Wigan Casino est déjà considéré, en cette fin des années 70, comme l’une des meilleures discothèques au monde, juste derrière le Studio 54, selon un célèbre magazine américain.

Le Wigan Casino programme aussi des artistes en live, ainsi viendront se produire : Edwin Starr, Jackie Wilson et bien évidemment Tommy Hunt qui fera un tabac avec une reprise du classique de Roy Hamilton "Crackin' Up " !!!

Loading...

Durant ces quelques semaines des vacances d’été, on vous replonge dans cette période bénie, entre sixties et seventies, une époque où les 45 tours se vendaient par millions, et parmi ces quantités astronomiques de galettes, des disques tantôt rares, tantôt introuvables, que les DJ’s de l’époque faisaient tourner dans les clubs branchés et spécialisés en soul music.

Réécoutez les séquences dans leur intégralité ici.

''Save My Soul'' avec Jean-Yves Louis, le vendredi à 11h45 sur Classic 21 dans Tempo, en podcasting via classic21.be et les plateformes de téléchargement.

Sur le même sujet

Save My Soul : Fontella Bass

Save my Soul

Save My Soul : James et Bobby Purify

Articles recommandés pour vous