Regions

Schaerbeek : la facture de gaz et d’électricité de la commune en hausse d’un million d’euros

Les coûts de l’énergie augmentent à Schaerbeek.

© RTBF

Un million d’euros en plus ! C’est ce que devra payer la commune de Schaerbeek pour sa facture d’électricité et de gaz en 2023. Des énergies qui servent à éclairer et chauffer les écoles communales, les crèches, les centres sportifs ou encore les locaux administratifs. La hausse des prix sur le marché impacte également les communes.

"Sibelga nous alerte : le nouveau contrat à prix fixe négocié à l’époque pour les 19 communes subira une augmentation en 2023. Le nouveau contrat vers lequel on se dirige avec des prix relatifs à la réalité fera passer notre facture de 1,8 million en 2022 à 2,8 millions d’euros en 2023", explique Michel De Herde (DéFi), échevin du Budget. "C’est énorme !"

Conséquence : "Evidemment, nous allons essayer de modérer notre utilisation de l’électricité du gaz. Comment ? Par exemple rappeler des gestes simples au personnel en lui demandant d’éteindre les lumières en quittant une pièce. En matière de chauffage, nous devrons diminuer les températures en sachant que nous sommes tenus à des normes. Dans les crèches, il faut 20 degrés. Dans les salles de classe, il faut 18 degrés. Dans les lieux de travail, il faut 19 degrés."

Les mauvaises nouvelles s’accumulent

Des pistes pour réduire les coûts. Mais d’autres problèmes budgétaires apparaissent à Schaerbeek. "Les mauvaises nouvelles s’accumulent", commence à égrainer l’échevin. "Nous aurons trois indexations de salaires pour les agents communaux en 2023. Notre CPAS, lui-même employeur, doit aussi chauffer ses locaux. Il y a une augmentation des demandes d’aides des citoyens notamment en matière de factures d’énergie mais pas seulement. Les premières projections nous demandent un complément de dotation de trois millions et demi. Nous nous attendons, aussi, à une demande d’augmentation de la dotation à la zone de police puisque 90% des frais exposés par la police sont des frais de personnel avec cette triple indexation des salaires en 2023…"

Ce n’est pas tout. "Des ASBL avec lesquelles nous sommes conventionnées vont également demander des hausses de subventions. Un impact sur les dépenses de fonctionnement est également prévu. Tout augmente, même les fournitures comme le papier, les cartouches d’imprimantes, le carburant pour le charroi… Enfin, une augmentation des taux d’intérêt liés à nos emprunts d’investissement n’est pas à exclure. Bref, toutes nos dépenses vont augmenter…"

Nous perdons 4,5 millions

Appel est donc lancé auprès de la Région bruxelloise et au ministre des Pouvoirs locaux Bernard Clerfayt (par ailleurs bourgmestre empêché de la cité des Anes). Impossible, dit Schaerbeek, sous plan d’assainissement (de 2022 à 2024), de faire face à de telles dépenses sans une augmentation de la dotation aux communes.

"Il y a eu une réforme de la dotation générale aux communes en 2017 qui a indexé forfaitairement cette dotation de 2%. En euros constants, cette dotation évolue beaucoup trop peu par rapport à l’inflation réelle. Si en 2022, l’inflation est de 10%, notre dotation qui est de 58 millions ne sera indexée que de 2%. Nous perdons donc 8%. Et 8% de 58 millions, cela fait environ 4,5 millions que nous perdons. Unique source de consolation, les additionnels à l’Impôt des personnes physiques vont augmenter, vu que l’inflation fait que les salaires vont augmenter. Les revenus cadastraux seront aussi indexés. Mais cela ne suffira pas."

A Schaerbeek, cependant, pas question d’augmenter les impôts. "Nous avons réalisé un plan d’assainissement triennal pour les années 2022, 2023 et 2024. Nous avons en ce sens déjà augmenté nos recettes et notamment les centimes additionnels au précompte immobilier. Nous n’allons donc pas les réaugmenter, une nouvelle fois. En termes de pression fiscale, nous sommes déjà au plafond absolu. Nous sommes au bout de la logique. Il nous sera impossible de présenter des budgets à l’équilibre en 2023."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous