Regions

Schaerbeek : seul le tram 7 aura son tunnel et sa station sous la place Meiser

Le tram de la ligne 7 passera sous la place Meiser à Schaerbeek.

© Belga

Ça s’en va et ça revient. Le projet de creusement d’un tunnel pour les trams sous la place Meiser à Schaerbeek refait surface. Annoncé à la fin des années 2000 sous Pascal Smet, puis mis au frigo, avant de ressortir sous la législature Grouwels, avant de retomber à l’eau en 2018, il vient d’être confirmé par la ministre régionale de la Mobilité et des Travaux Elke Van den Brandt (Groen).

Ce mardi, en commission Mobilité du Parlement, elle a annoncé qu’une ligne "souterraine est nécessaire pour le tram 7" et uniquement celui-ci et qu’une station sera percée sous la place, par Beliris, l’accord de coopération Etat fédéral-Région bruxelloise. "Les études sont en cours."

Un tunnel voitures et trams abandonné

La place Meiser, rebaptisée "misère" par les usagers qui l’empruntent est connue pour ses embouteillages permanents. Les trams qui la traversent sont régulièrement bloqués aux heures de pointe. La place est une voirie régionale mais la commune de Schaerbeek réclame depuis des années son réaménagement complet, au profit de tous les modes de transports.

Entre 2004 et 2009, Pascal Smet (one.brussels) alors ministre bruxellois des Travaux annonce qu’une étude va être lancée dans le but de percer un tunnel pour les trams, pour les faire passer sous la place et donc leur faire gagner en vitesse commerciale. L’idée est aussi de faire passer les voitures en souterrain. En 2010, celle qui lui succède, Brigitte Grouwels (cd&V) enterre l’idée, jugé trop coûteuse. "Je suis outré. Ce nœud routier est fréquenté quotidiennement par 250.000 personnes", déclare à l’époque le bourgmestre en titre Bernard Clerfayt (DéFI).

Mais en 2013, retournement de situation. Le gouvernement bruxellois tranche pour un double tunnel routier et tram. Coût : 250 millions d’euros pour le tunnel et le réaménagement de la place.

En 2014, Bruxelles Mobilité tempère dans son mémorandum : le projet de tunnelisation sous la place Meiser est "soumis à de nombreuses incertitudes tant financières qu’urbanistiques".

La même année, Pascal Smet revient aux affaires bruxelloises, toujours aux Travaux. Il confirme au Parlement, lors d’un débat sur la destruction prochaine du viaduc Reyers, qu’il faut remplacer le viaduc par un double tunnel, l’un destiné au tram – puis, dans le futur au métro – et l’autre aux voitures.

Réalisable plus tôt et pas dans 15 ans

2018 : on passe encore à autre chose. Le Soir croit savoir que le projet est mort et enterré puisqu’il ne figure plus dans les plans.

Pas vraiment désormais ! Il est cette fois toujours question d’un tunnel mais pour la seule ligne de tram, la 7, entre le boulevard Reyers et le boulevard Lambermont. Pas de tunnel pour la ligne 25 qui va vers l’avenue Rogier et en remonte. Ni pour le tram 62 qui emprunte le même trajet que le tram 7 sur la place Meiser.

"A l’origine, il était prévu de réaliser une station souterraine à trois niveaux. Ce qui est envisagé maintenant est de creuser un niveau juste pour la ligne 7", explique le cabinet de la ministre Van den Brandt. "Ce qui est réalisable plus tôt et pas dans 15 ans."

Aucun détail n’a été fourni quant au calendrier précis ni le budget mis sur la table par les différentes autorités. Ce sera sans doute annoncé au terme des études menées par Beliris.

Cela va fluidifier les flux sur la place

"C’est un élément qui va certainement fluidifier les différents flux sur la place", se réjouit en tout cas Cécile Jodogne (DéFI), bourgmestre faisant fonction de Schaerbeek. "Quand on simplifie, on permet aussi de soulager le trafic en retirant une partie du trafic en surface. Cette partie-là du projet n’a en vérité jamais été abandonnée, à l’inverse des autres parties du projet mises de côté. Je ne peux qu’encourager la Région et Beliris à avancer parce que cela fait 20 ou 30 ans que Schaerbeek réclame un meilleur aménagement de la place Meiser."

Un aménagement qui ne concernera pas uniquement le tram 7 et sa station. La voirie est également concernée. "Les études ont commencé par une étude de mobilité visant à objectiver les résultats et à déterminer les points d’intérêt, les difficultés et leur impact sur le réseau multimodal", indique la ministre Van den Brandt.

"Il permettra également d’analyser le fonctionnement des carrefours et des quartiers selon différents scénarios, en tenant compte du contrat local de mobilité. Sur la base de cette étude, un réaménagement définitif sera élaboré. Des consultations plus larges autour de ce projet ont lieu quasi mensuellement avec les différents acteurs." Ce projet est à mettre en lien avec le réaménagement du boulevard Reyers et du projet Mediapark de la RTBF.

En attendant ce gros chantier, Bruxelles Mobilité prévoit déjà de sécuriser certaines parties de la place. De nouveaux marquages seront peints au plus tard à l’été 2022 sur la chaussée de Louvain (côté Reyers).

Sur le même sujet

Tram 62: la Stib construira une dalle flottante place Meiser à Schaerbeek

Regions

Le projet du tunnel sous Meiser abandonné

Articles recommandés pour vous