Sur un air de cinéma

Screening et Pictogamma : la 32e édition du Festival Ars Musica se dévoile en bande-son

Pictogamma

© Ars Musica (2022)

23 nov. 2022 à 14:12Temps de lecture2 min
Par Pascale Vanlerberghe

Pascale Vanlerberghe recevait ce dimanche 19 novembre le compositeur Frédéric Verrières et la flûtiste Anna Davids pour discuter de leurs projets autour du festival Ars Musica et de sa 32e édition consacrée aux Big Sciences.

 

Frédéric Verrières est un compositeur français installé en Belgique depuis cinq ans. Passé par le Conservatoire national supérieur de Paris, une résidence à la villa Médicis et l’IRCAM, il se dirige vers la musique contemporaine savante malgré un père dans la chanson qui lui a fait garder ce lien avec la musique populaire. Frédéric Verrières compose également de la musique de film, comme celle du film Happy Few, réalisé par Antony Cordier où l’on peut y voir joué Marina Foïs ou encore Roschdy Zem, sorti en 2010.

La musique de film est étonnamment bien présente dans la 32e édition d’Ars Musica, notamment dans deux spectacles auxquels nous allons nous intéresser de près. Le spectacle, Screening à La Raffinerie-Charleroi Danse à Molenbeek (22 novembre) et le spectacle Pictogamma (20 et 22 novembre) aux Brigittines et aux Palais des Beauts-Arts de Charleroi.

Pour Screening, Frédéric Verrières a réalisé une partition sur les leçons cinématographiques d’Alfred Hitchcock. Le compositeur a pris mot après mot la voix du cinéaste pour élaborer sa composition. Interprété par le collectif Down the Rabbit Hole, Screening est un concert visuel liant la voix d’Alfred Hitchcock à ses films, puis à la musique que Frédéric Verrières a composée pour l’occasion. Une autre partie, Evening Harmony est un travail sur le Prélude Harmonie du soir de Debussy.

L’Ensemble Styx a offert à Ars Musica un ciné-concert : Pictogamma. Sous la direction de Gabriel Hollander, l’ensemble Styx, parti du constat que les films scientifiques — non de science-fiction — s’illustraient souvent de musique contemporaine. L’ensemble et Anna Davids ont cherché et sélectionné une programmation de courts métrages d’animation, des années 1960 à 2000. Cette série commandée à l’époque par un groupe pharmaceutique nommé Documenta était supposée constituer un éveil scientifique autour du code génétique pour les enfants.

L’illustration sonore est très généralement expérimentale, faisant appel à des jeux sonores illustratifs, des effets de spatialisation sonore pour accompagner des petits films ludiques.

Le Festival Ars Musica continue jusqu’au 2 décembre dans un programme à découvrir ici.

Sur un air de cinéma présenté par Pascale Vanlerberghe, à (ré) écouter dès à présent

Sur un air de cinéma

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous