C'est vous qui le dites

Se chauffer, c’est devenu un luxe inabordable ?

© Getty Images

Face à l’explosion des tarifs, certains foyers n’arrivent plus à payer les factures d’énergie. Plusieurs témoignages sont à lire ce matin dans la Dh. Avec des contrats à tarifs variables, la hausse des montants à payer est parfois énorme avec des mensualités qui peuvent, dans certains cas, avoir quadruplé. Des familles se demandent comment elles vont faire à l’avenir.

Se chauffer, c’est devenu un luxe inabordable ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Getty Images

"Ce n’est pas évident"

Anne, une auditrice de Mons, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "C’est devenu un luxe. J’ai des compteurs à budget et avant, je mettais 25 € d’électricité par semaine, je suis passée à 50 € et je suis à deux doigts de passer à 75 . Pour le gaz, j’ai doublé et même triplé à certains moments. Nous sommes en hiver, il faut bien se chauffer et j’ai une vieille maison dans laquelle il y a des courants d’air. Ce n’est pas évident, il y a des moments où je préfère éviter d’acheter de la nourriture pour pouvoir me chauffer."

© Tous droits réservés

"Pour l’instant, je ne chauffe plus que deux pièces"

Corine, depuis le Brabant wallon, nous explique sa situation : "Je suis passée de 250 à 560 € par mois, c'est impossible pour moi. Je suis pensionnée, je n’avais pas prévu de perdre autant d’argent à chauffer. Pour l’instant, je ne chauffe plus que deux pièces et la maison devient humide. On m’a dit que je ne peux pas continuer comme cela, car c’est dangereux."

Getty Images

"Il faut choisir entre mettre de l’électricité, se chauffer ou manger"

Le débat se termine avec Maria de La Louvière : "Cela fait quelques années que nous sommes arrivés à un stade où il faut choisir entre mettre de l’électricité, se chauffer ou manger. Nous avons maintenant un compteur à budget et c'est devenu un vrai luxe d’avoir du chauffage et de l’électricité à la maison. Grâce au compteur, nous n’avons pas de mauvaises surprises en fin d’année et il nous permet aussi d’être plus attentifs et économes au niveau de l’énergie et de la planète."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Le maillot intégral à la piscine, ça vous dérange ?

C'est vous qui le dites

Pourquoi y a-t-il tant de tensions envers les agents de gardiennage ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous