JO d'hiver - Pékin 2022

Sebastian Coe en est certain : "Les Jeux vont avoir lieu"

Sebastian Coe avec la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike lors d'un meeting en octobre dernier.

© PHILIP FONG - AFP

11 déc. 2020 à 17:25Temps de lecture1 min
Par AFP

Le président de la Fédération internationale d'athlétisme, Sebastian Coe, s'est dit vendredi persuadé que les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), décalés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus, vont avoir lieu, tout en reconnaissant qu'on "évoluait encore en territoire inconnu" concernant la présence du public.

"Les Jeux vont avoir lieu, j'étais le mois dernier à Tokyo et j'ai passé 48 heures très intenses à parler avec les organisateurs, les autorités locales et le gouvernement, ils font preuve d'une détermination de fer pour organiser les Jeux", a déclaré Coe lors d'un entretien avec des agences de presse internationales.

"On évolue en territoire inconnu (...) Personne ne sait clairement pour le moment si, comme je l'espère, on va pouvoir avoir un stade plein de fans passionnés et bruyants. Je pense qu'il y aura une dimension de distanciation sociale", a ajouté le double champion olympique du 1500 m.

"Pour les athlètes aussi, il va falloir qu'ils s'adaptent au Village olympique à cette donnée. Quand on a des centaines de sportifs qui veulent prendre leurs petit-déjeuners ou déjeuners, ce qui est en temps normal est déjà un sacré défi à relever", a poursuivi le président de World Athletics.

L'ancien patron du comité d'organisation des JO-2012 de Londres a souligné qu'il fallait "être énormément reconnaissant dans le fait que cela soit les Japonais qui ont à gérer un tel défi".

"Si quelqu'un avait frappé à la porte de mon bureau du comité d'organisation des JO-2012 en mars ou avril (2012) pour me dire: "Au fait, il faudra attendre 2013 pour organiser vos Jeux". C'est un défi extraordinaire (...) Le comité d'organisation (des JO de Tokyo) est de très haut niveau, il y a une très solide fédération japonaise d'athlétisme, ils ont les capacités et la résilience pour organiser ce qui sera des Jeux fantastiques", a-t-il conclu.

Articles recommandés pour vous