RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Sécheresse : les éclusiers de la Haute Sambre contraints de modifier leurs pratiques face au faible débit d’eau

Sécheresse : les éclusiers de la Haute Sambre contraints de modifier leurs pratiques face au faible débit d’eau

Avec la sécheresse, les débits de la plupart des cours d’eau wallons sont faibles. La Meuse, par exemple, atteint des valeurs extrêmement basses, comparables à celles enregistrées en 1976. Cette situation inquiétante s’observe aussi sur la Haute Sambre. De quoi impacter la navigation. En effet, les éclusiers ont récemment reçu des consignes de la Région wallonne. Pour économiser l’eau, ils doivent regrouper les bateaux pour actionner les écluses le moins souvent possible.

"Sur une journée, au lieu de faire dix bassinées, on va en faire que trois ou quatre. À longue durée, c’est ça qui va permettre de garder de l’eau dans mon bief. C’est un peu comme quand vous faites votre vaisselle. C’est mieux de remplir une bonne fois votre lave-vaisselle, plutôt qu’à moitié et le faire aller plusieurs fois par jour. Ainsi, vous consommez moins d’eau. Pour la navigation, c’est pareil", explique Jean-Michel Beckman, éclusier et barragiste à Thuin.

Si pour l’instant la navigation reste possible, les éclusiers craignent que le passage des bateaux soit bientôt interdit si la chaleur et la sécheresse se poursuivent. "D’après ce que j’entends en France, il y a beaucoup de canaux, de rivières qui ferment à la navigation. J’espère que cela ne va pas arriver ici sur la Haute Sambre. Pour les plaisanciers et le trafic fluvial dans son ensemble, ce serait triste", conclut Jean-Michel Beckman.

Sur le même sujet

Sécheresse en Flandre : pas de mesures supplémentaires, "la situation est grave mais nous restons en code orange"

Belgique

Sécheresse 2022 en images : la sécheresse rend le sol belge de plus en plus jaune et cela se voit depuis l’espace

Environnement

Articles recommandés pour vous