Environnement

Sécheresse : les pays de l'UE encouragés à réutiliser les eaux usées

03 août 2022 à 15:33Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Anthony Roberfroid

La pénurie d'eau et le stress hydrique affecteront probablement la moitié des bassins hydrographiques de l'UE d'ici à 2030 et les Etats membres doivent apprendre à réutiliser davantage les eaux usées traitées pour l'irrigation des terrains agricoles, a averti mercredi la Commission européenne. Cette dernière a publié le même jour des lignes directrices dans ce but, censées aider les Etats et acteurs concernés à mettre en œuvre le nouveau "règlement sur la réutilisation de l'eau" qui s'appliquera à partir de juin prochain.

Cette nouvelle législation fixe entre autres des standards communs de qualité de l'eau traitée à réutiliser, ainsi que des normes communes pour les contrôles, etc. 

"Nous devons cesser de gaspiller l'eau et utiliser cette ressource plus efficacement pour nous adapter au climat changeant et assurer la sécurité et durabilité de notre production agricole", note via communiqué le commissaire à l'Environnement Virginijus Sinkevicius. 

Loading...

Plus de 40.000 millions de m³ d'eaux usées sont traités chaque année dans l'UE, mais seulement 964 millions de m³ sont réutilisés, selon les données de la Commission. La Commission estime le potentiel de réutilisation d'eaux usées urbaines à environ 6 milliards de mètres cubes à l'échelle de l'UE, annuellement. Certains Etats (Chypre et Malte sont cités en exemple, avec respectivement un taux de réutilisation de leurs eaux usées de 90 et 60%) sont bien avancés, d'autres (la France, notamment) ont un potentiel de développement considérable dans ce domaine, note l'exécutif européen. Ce qu'il compte pousser avec "des incitants réglementaires et financiers plus forts" dans les prochaines années. 

Les pénuries d'eau affectent à ce jour 11% de la population de l'UE et 17% de son territoire, mais la situation est plus préoccupante autour de la Méditerranée où environ 50% de la population vit sous un stress hydrique constant durant l'été.

Les sécheresses et les pénuries d'eau risquent de devenir plus fréquentes et plus graves à l'avenir, insiste la Commission dans son avertissement. Elles touchent l'agriculture, le tourisme et l'industrie et peuvent avoir des impacts environnementaux énormes. Lorsqu'il y a trop peu d'eau dans les rivières et les lacs, les zones humides s'assèchent, et l'eau salée peut s'infiltrer dans les ressources en eau souterraine.

Sur le même sujet

Le gouvernement britannique veut faire cesser les rejets d'eaux usées dans la mer

Monde Europe

En raison de la sécheresse, le niveau de la Loire et du Doubs est au plus bas

Vidéo

Articles recommandés pour vous