RTBFPasser au contenu
Rechercher

Législatives en France

Second tour des législatives en France : revers pour Macron, qui perd la majorité absolue, voici les résultats définitifs (revivez notre direct)

Qui à Matignon?
19 juin 2022 à 05:29 - mise à jour 20 juin 2022 à 05:10Temps de lecture2 min
Par Lavinia Rotili, Sandro Faes Parisi, Kevin Dero

Le camp d'Emmanuel Macron a obtenu 245 sièges à l'issue des élections législatives dimanche, en dessous de la majorité absolue (289), suivie de la Nupes avec 135 sièges et du RN qui fait une percée historique en comptant 89 sièges, selon un décompte complet de l'AFP.

LR gagne 61 sièges et son allié UDI trois, contre une centaine dans la précédente législature.

Le taux d'abstention atteint 53,77%, selon le ministère de l'Intérieur.

Désaveu majeur

Ce dimanche, les Françaises et les Français ont voté pour élire les députés qui siégeront à l’Assemblée nationale. Un vote avec de grands enjeux pour le président Emmanuel Macron qui doit faire face à une alliance de la gauche, la NUPES "menée" par un virulent Mélenchon. La campagne électorale pour ce scrutin, parfois appelé aussi "troisième tour", avait commencé déjà pendant la présidentielle.

Le président Emmanuel Macron a subi un désaveu majeur, perdant sa majorité absolue à l’Assemblée nationale. Si ces résultats se confirment, le président devra trouver des alliances pour mettre en œuvre son programme de réformes dans les cinq prochaines années face à des oppositions déterminées à ne lui faire aucun cadeau.

Ce qui pourrait, selon les observateurs, plonger la France, peu habituée aux compromis parlementaires, dans une instabilité politique chronique. Le rôle du Parlement pourrait se voir aussi réhabilité.

Pour la majorité présidentielle, la soirée électorale a pris la forme d’une "gifle", comme le décrivait le journal Libération, malgré le fait que la coalition Ensemble ! du président est arrivée en tête du scrutin.

 

Plusieurs ténors de la majorité ou ministres ont mordu la poussière (Christophe Castaner, Amélie de Montchalin, Richard Ferrand)

Pour sa part, l’alliance de gauche Nupes menée par Jean-Luc Mélenchon obtient 135 sièges, et devient le premier groupe d’opposition à l’Assemblée, en lieu et place de la droite.

Le parti d’extrême droite Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen obtient lui entre 89 députés, ce qui représente une percée considérable.

La formation de Marine Le Pen multiplie par quinze son nombre de députés et franchit le seuil requis pour former un groupe à la chambre basse du Parlement, une première depuis plus de 35 ans.

Quant à la droite classique (LR), elle sauve les meubles avec 61 députés, et pourrait se retrouver en position d’arbitre dans la future Assemblée même si elle perd son statut de premier groupe d’opposition.

Revivez les évènements de ce second tour des élections législatives en France :

Loading...

Sur le même sujet

Après la défaite de Macron, la France ingouvernable ? "Il va falloir de l’imagination"

Monde

France : Emmanuel Macron contraint de tirer les leçons de son échec

Monde

Articles recommandés pour vous