Classic 21 Sécurité

Sécurité Routière : N’oubliez pas le couloir pour les services de secours

© Tous droits réservés

Ça fait un peu plus de deux ans à présent que notre Code de la route s’est enrichi d’une nouvelle notion, celle du couloir de secours. Est-ce que c’est bien appliqué à présent ? Pas toujours, ce n’est visiblement pas encore un automatisme pour beaucoup de conducteurs.

En quoi ça consiste précisément ? C’est assez simple finalement. En cas d’embouteillage sur une route à plusieurs bandes de circulation, les automobilistes doivent faire en sorte de laisser de l’espace pour former une voie de secours d’urgence.

Concrètement, les véhicules sur la bande la plus à gauche devront serrer le plus à gauche possible, et ceux de la bande voisine devront serrer le plus à droite possible. Il va ainsi se créer un couloir dans lequel les services de secours pourront plus facilement progresser. Pour info, ce système était déjà obligatoire dans d’autres pays avant le nôtre, comme au Luxembourg, en Allemagne ou en Suisse, où il fonctionne très bien. Pensez-y quand vous voyagez, et imitez ce que font les conducteurs locaux en cas de bouchon, pour éviter de vous faire remarquer en mal.

Soulignons que ce système n’est pas limité aux autoroutes et grandes nationales. Par exemple, un bouchon sur la petite ceinture à Bruxelles nécessitera également de créer ce couloir, puisque la petite ceinture comporte au moins deux bandes de circulation.

Et c’est donc à faire d’initiative, soulignons-le à nouveau, il ne faut pas attendre qu’un véhicule de secours n’arrive pour y penser.

La question secondaire qui vient alors en tête, c’est : quid des motards, est-ce qu’ils peuvent emprunter ce couloir de secours ? Oui, ils le peuvent. Ce couloir de secours se trouve là où les motards ont justement l’autorisation de se faufiler en cas de files. On a encore aujourd’hui certains automobilistes qui se font prier pour laisser passer les motards dans les files, mais ils n’ont plus désormais plus aucune excuse au fait de fermer la porte aux 2RM, puisqu’ils doivent créer ce couloir dès la formation de files.

Rappelons par ailleurs aux motards qui remontent les files qu’ils sont censé le faire à vitesse très modérée, à savoir maximum à 20 km/h plus vite que les automobilistes autour d’eux (et pas à plus de 50 km/h au total), et que ce n’est pas leur rôle de jouer aux policiers en cas de non-respect de la règle…
 

Classic 21 Sécurité

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La séquence Sécurité, le jeudi à 13h45 dans Lunch Aroud The Clock sur Classic 21, votre radio Rock’n’Pop !

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous