Classic 21 Sécurité

Sécurité Routière : Obligations d'éclairage des vélos et autres trottinettes…

© Getty Images

Nous parlons beaucoup de la visibilité ces temps-ci, mais il faut dire que c’est la bonne période pour le faire. Et on rappelle ce que doivent faire les cyclistes et les utilisateurs d’engins de déplacement pour être visible quand il ne fait plus assez clair.

Et commençons par les vélos. Voici ce que dit le texte du Code de la route : ''Entre la tombée et le lever du jour ainsi qu'en toute circonstance où il n'est plus possible de voir distinctement jusqu'à une distance d'environ 200 mètres, les cyclistes doivent utiliser à l'avant et à l'arrière un feu fixe ou clignotant non éblouissant. A l'avant, le feu doit être blanc ou jaune, à l'arrière, rouge. Le feu rouge arrière doit être visible la nuit par atmosphère limpide, à une distance minimale de 100 mètres.''

Trop peu de cyclistes sont en règle au point de vue des feux obligatoires. C’est pourtant simple et peu couteux de s’équiper convenablement avec les éclairages disponibles de nos jours. D’autant que l’éclairage peut être placé sur le vélo, mais aussi sur le cycliste lui-même, ce qui apporte de la souplesse. Certains cyclistes pensent que les catadioptres obligatoires, voire une veste fluo, suffisent à être vu. C’est vrai que c’est déjà mieux que rien, mais ce n’est pas suffisant, ni légalement, ni pour la sécurité, et rien ne vaut un bon éclairage, utilisé de préférence en mode clignotant.

Pour les engins de déplacement, comme les trottinettes, les skates board, les gyroroues ou encore les planches à roulettes, ceux-ci n’échappent pas à l’obligation d’éclairage ! Tout simplement parce qu’ils sont assimilés à des vélos dès qu’ils roulent plus vite qu’à l’allure du pas ou quand ils sont motorisés.  Certains engins de déplacement motorisés sont équipé à la base d’un éclairage, mais quand ce n’est pas le cas, l’utilisateur doit le prévoir lui-même. Quand l’éclairage ne peut pas être fixé sur l’engin, il faut trouver un éclairage qui peut se porter sur l’utilisateur. De nos jours, je le répète, ça se trouve facilement dans les magasins spécialisés.

Quant aux catadioptres ou à la veste fluo, ils ne remplacent pas les feux, mais viennent en complément. Les parties réfléchissantes de la veste de sécurité, tout comme les catadioptres, ont besoin d’être dans le champ des phares des véhicules pour être efficaces. Ce qui n’est pas le cas des feux, qui feront dans un certain nombre de cas apparaître plus vite le cycliste ou l’utilisateur d’un engin de déplacement dans le champ de vision d’un autre conducteur, mais aussi d’un piéton,  usager qui n’a pas de phares par définition, et qui ne profite donc pas des capacités réfléchissante des catadioptres ou des bandes réfléchissantes.

La séquence Sécurité, le jeudi à 13h45 dans Lunch Aroud The Clock sur Classic 21, votre radio Rock’n’Pop !

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Sécurité Routière : Bonnes Fêtes !

Classic 21 Sécurité

Articles recommandés pour vous