Musique

Selah Sue raconte sa dépression avec une sincérité désarmante

Loading...
12 août 2022 à 10:15Temps de lecture2 min
Par Malaïka Mukaz

Alors qu’elle était de retour en mars 2022 avec son album "Persona" dont le single "Wanted You To Know" en collaboration avec Damso est extrait, Selah Sue a confié dans un post Instagram être retombée en dépression depuis quelques mois.

"À gauche, c’est la manière dont je me sens dans un bon moment. À droite, c’est l’état qui ne cesse de s’emparer de moi depuis ces derniers mois.", a confié Selah Sue sur son compte Instagram. Alors qu’elle souffre de dépression, la chanteuse belge estimait devoir partager son expérience, surtout avec toutes les personnes qui ont dit s’être reconnues dans son histoire avec les antidépresseurs dans son titre ‘PILLS’.

"Les premiers mois sans antidépresseurs ont été magnifiques. J’avais l’impression qu’on m’avait enlevé une cloche de verre. Je vivais tout dix fois plus intensément et je jouissais de sommets créatifs et émotionnels inégalés. La voie psychédélique, le sport et la méditation ont renforcé ce sentiment et m’ont fait penser que je me tenais fermement et plus fort que jamais. Au bout de six mois environ, l’obscurité est revenue, de manière totalement inattendue et sans raison ni cause claire. Je me suis réveillée avec une peur inexplicable et j’ai été catapultée du paradis à l’enfer en l’espace de quelques semaines.", pouvons-nous lire.

Depuis maintenant 25 jours, l’interprète de Raggamuffin a repris ses antidépresseurs. Elle dit sentir que "l’obscurité accablante commence lentement à s’éclaircir mais la douleur est toujours là." et poursuit en partageant la réponse à la question qu’elle se pose dans ‘PILLS’ : "Je m’accroche. J’ai hâte de me sentir bien. De profiter des petites choses. De retrouver un certain équilibre. J’ai de l’espoir car pendant 14 ans, j’ai mené une vie belle et heureuse en prenant des médicaments. Dans ‘PILLS’, je me pose la question, mais je connais maintenant ma réponse personnelle : Je préfère avoir une vie émotionnelle stable et quelque peu aplatie avec des pilules, plutôt que de vivre des hauts explosifs et des bas désespérés sans pilules."

À la fin de son post, Selah Sue s’adresse à toutes les personnes dans la même situation qu’elle et insiste sur l’importance de la déconstruction du tabou qu’est la santé mentale. "Brisez le tabou de la souffrance mentale, la plupart d’entre nous y seront confrontés tôt ou tard. Si c’est le cas, entourez-vous de personnes, parlez-en. Cherchez activement à établir des liens et à obtenir de l’aide. Il y a toujours de l’espoir. Je pense à vous. Je compatis. Je vous aime. Ça va s’arranger, ne perdez pas espoir."

Loading...

Sur le même sujet

Selah Sue vous interprète "Trick me" de Kelis et revient sur son combat avec "Pills"

Le 8/9

De la Soul Belge : Selah Sue, le troisième album

Ladies in Rock

Articles recommandés pour vous