RTBFPasser au contenu

Selim Amallah : "Un club comme le Standard doit viser le Top 4 et les Playoffs 1"

Selim Amallah confiant à l'entame du championnat

C’est ce samedi, sur le coup de 19 heures, que le Standard disputera, à Sclessin, son premier match officiel de la saison, face au Cercle de Bruges. Après avoir terminé 5ème du dernier championnat, arrêté, comme on le sait, prématurément en raison de la pandémie de coronavirus, les Rouches sont impatients d’entamer la compétition comme le confirme Selim Amallah, le milieu de terrain belgo-marocain : "J’ai vraiment hâte de démarrer le championnat. Les matches amicaux, c’est bien mais rien ne vaut la compétition. Le dernier match officiel remonte à début mars. Il y a cinq mois. Nous avons certes joué plusieurs rencontres amicales en juin et juillet mais ce n’est pas comparable aux matches de championnat. Je le répète, je suis vraiment impatient et même excité à l’idée de rependre enfin la compétition".


►►► À lire aussi : Philippe Montanier, un vent d'optimisme pour souffler les tourments du Standard
►►► À lire aussi : Coup de tonnerre au Standard : l'homme d'affaires François Fornieri débarque dans le capital du club !
►►► À lire aussi : Le Standard finit sa préparation par un double succès contre Reims


Au cours des deux derniers mois, le Standard aura disputé 8 matches amicaux. Au fil de ces rencontres, l’équipe de Sclessin est montée en puissance. Les Liégeois se sont notamment imposés face à Courtrai, Malines, Monaco et Reims, ne concédant que deux défaites, face à Nice et … OHL. Un bilan, dans l’ensemble, très satisfaisant avec des enseignements positifs à retirer : "C’est certain. Nous avons livré de très bons matches même si au début il a fallu s’adapter à la tactique de notre nouvel entraîneur. On a en tout cas montré de belles choses et prouvé que nous étions prêts pour entamer le championnat".

Les joueurs du Standard ont  donc profité de cette période de préparation pour se familiariser avec les concepts de jeu de Philippe Montanier. Le successeur de Michel Preud’homme a déjà imposé sa griffe. Un style qui n’est pas pour déplaire à Selim Amallah : "C’est une nouvelle culture de jeu. Monsieur Montanier apporte toute son expérience. Il a fait ses preuves en France, en Angleterre et en Espagne. On doit assimiler de nouveaux concepts mais cela ne peut être que bénéfique pour nous". Le  médian, âgé de 23 ans,  se montre en tout cas déterminé à l’aube de cette nouvelle saison…" Bien sûr que nous sommes confiants. Nous disposons d’un  groupe solidaire, motivé et talentueux. Donc, oui, nous abordons ce championnat avec un certain optimisme même si on garde les pieds sur terre. On sait bien qu’il faudra tout donner et se battre à chaque match pour atteindre nos objectifs".

Même s’il est encore un peu tôt pour se prononcer, Selim Amallah ne cache pas ses ambitions : "Pour moi, il ne faut pas se cacher. On  va viser le Top 4 et les Playoffs. Un club comme le Standard doit à chaque fois participer aux Playoffs 1 même si cette année, il n’y aura que 4 équipes qualifiées. Nous savons que le chemin sera parsemé d’embûches mais c’est notre objectif prioritaire..." . Raison pour laquelle, le Standard a intérêt à ne pas louper son entrée en matière, surtout à domicile face à une équipe modeste comme le Cercle : "Je n’aime pas dire ça. La saison dernière, nous avions éprouvé des difficultés face à cette équipe. Que ce soit à Bruges ou même à Sclessin.  On ne doit donc pas sous-estimer le Cercle de Bruges et prendre ce match ainsi que tous les autres très au sérieux".

Pour son premier match, le Standard sera toutefois privé de ses supporters. Même si des animations musicales sont prévues, Selim Amallah regrette de ne pas pouvoir retrouver l’ambiance habituelle du chaudron de Sclessin : "Cela va être compliqué de jouer sans l’apport notre douzième homme. Nos fidèles supporters sont toujours là, derrière nous, pour nous encourager. On le sait, ce ne sera pas le cas au mois d’août mais j'espère qu’ils pourront revenir dès le mois de septembre. En attendant, on va devoir faire sans eux. On va tout faire pour gagner ce premier match et leur dédier la victoire".

Articles recommandés pour vous