La Grande Forme

Semaine mondiale de l’Allaitement : quels bienfaits pour le bébé et sa maman ?

Mother's carrying toddler and breastfeeding at home

© Tous droits réservés

En cette Semaine mondiale de l’Allaitement, l'équipe de "La Grande Forme" a saisi l'occasion de parler des bienfaits de l'allaitement sur la santé de bébé et de sa maman. Éléments d'information avec Sylvie Anzalone, porte-parole de l'ONE - L'Office de la Naissance et de l'Enfance.

Le lait maternel est le meilleur aliment pour la croissance et le développement de votre bébéChaque mère le produit tout spécialement pour son propre bébé. Les bienfaits pour l’enfant sont nombreux mais pas que ! Pour la mère aussi… explique Sylvie Anzalone, porte-parole de l'ONE.

Bienfaits de l'allaitement 

  • Prévenir les infections digestives et respiratoires durant les premiers mois de vie ;

  • Diminue les risques d’allergie, d’obésité et de diabète

  • Rôle bénéfique pour la croissance et le développement psychomoteur de l'enfant et pour la santé de maman comme la remise en place des organes génitaux, diminution du risque de cancer du sein et de l’ovaire

  • Positif aussi pour le lien mère enfant évidemment : il se passe beaucoup de choses entre eux 

  • Préconisation OMS : allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant puis il faut l'associer à alimentation complémentaire adéquate jusque 2 ans et même au-delà.

Les difficultés sont multiples : inconfort qu’on peut ressentir face à cette poitrine gorgée de lait, ou - au contraire - cette impression qu'on n'a pas assez de lait. Les douleurs, la reprise du travail avec le stress que cela engendre, l’opinion du conjoint, etc.

Il va s’agir pour l’entourage et les professionnels qui gravitent autour de la famille de valoriser les compétences du parent et celles de bébé, pouvoir guider et orienter avec hauts et bas et trouver les ressources pertinentes à proposer aux parents pour que cette expérience soit positive. Le soutien de l’entourage favorise et à démarrer et à poursuivre l’allaitement.

Il peut faire quoi ? Déjà remplacer les conseils parfois trop nombreux par des services concrets et aides, rassurer, que les moments difficiles sont transitoires pour que la mère n’ait pas l’impression qu’à la moindre difficulté rencontrée son entourage remette en cause en proposant de donner un biberon. Des actes concrets donc comme préparer un petit repas. Pour les employeurs, ils peuvent soutenir et faciliter la tâche : mettre un local à disposition en dehors de l’espace de travail pour tirer tranquillement son lait et un frigo à proximité. 

Ne surtout pas hésiter à se tourner vers le Pep’s de l’ONE dont un des rôles est d’accompagner même avant naissance jusqu’au premières années de vie de l’enfant les choix et hésitations des parents au niveau de l’alimentation

En pratique

  • Quand doit-il téter ?

  • Au début : on présente le sein à chaque phase d’éveil sans attendre son besoin de téter, sans horaire et à la demande… On peut dire qu'il y a 6 à 12 tétées par 24H. Ensuite, on va petit à petit faire confiance à son bébé qui sait ce dont il a besoin mais on ne descend pas à moins de 5 tétées par 24H.

  • Comment savoir s’il a faim ?

  • Il suffit d'observer certains signes : éveillé, bouche ouverte et il tête sa main par exemple. Une autre question qui revient souvent c’est : comment savoir s’il a assez bu ? D’abord, il lâche le sein et il a l’air repu, il est tonique et prend du poids.

  • Quid des couches ?

  • Il aura au minimum 5 langes mouillés par 24H. Durant les 3 ou 4 premières semaines, il aura au moins 1 selle molle, abondante et jaune. Après 1 mois, il peut avoir des périodes sans selles de 2 à 3 jours.

Semaine mondiale de l’Allaitement : quels bienfaits pour le bébé et sa maman ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

  • Bébé doit-il boire de l’eau ?

Ce n'est pas nécessaire en plus des tétées mais en cas de fortes chaleurs ou fièvre, bébé peut réclamer davantage le sein ; dans ce cas, il ne faut pas hésiter à lui donner plus souvent.

  • Bébé peut-il refuser le sein ?

Oui et cela peut attrister le parent, or ca ne signifie pas qu’il ne veut plus de l’allaitement mais que quelque chose ne va pas. On ne remplace pas ici le fait d’aller voir un pédiatre, c’est important d’avoir l’avis et les conseils d'un spécialiste.

Causes possibles du refus : 

  • Douleur à la bouche (poussée dentaire, blessure..)
  • Otite ou nez bouché
  • Utilisation excessive tétine ou biberon peut amener de la confusion chez le bébé car ce sont vraiment des manières de succion différentes

En général, cela ne dure pas mais c’est opportun de se renseigner auprès d’un professionnel. Le site de l'ONE pourra également vous aider à y voir plus clair et à trouver de nombreux conseils supplémentaires au sujet de l'allaitement maternel.

 

L'avis de votre médecin est essentiel. Poser un diagnostic ou être redirigé lors de l'allaitement reste le métier du pédiatre, prenez d’office conseil auprès de celui-ci pour établir votre bilan de santé et les solutions à envisager.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous