Semlex: des perquisitions pour tracer le circuit des "commissions"

En juin 2015, Semlex avait obtenu en RDC un important contrat de livraisons de passeports biométriques. La justice belge suspecte dans ce cadre le versement de commissions à des officiels congolais. Des soupçons de corruption associés à du blanchiment d'a

© Montage RTBF

18 janv. 2018 à 17:46Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Agences

Des perquisitions ont été menées au siège de la société et au domicile privé du patron de Semlex à Uccle. Cette entreprise de fabrication de passeports est suspectée de trafics de documents avec des pays africains. Il est question du Congo (RDC) et de l’archipel des Comores.  

En juin 2015, Semlex avait obtenu en RDC un important contrat de livraisons de passeports biométriques. La justice belge suspecte dans ce cadre le versement de commissions à des officiels congolais. Des soupçons de corruption associés à du blanchiment d'argent. 

Le parquet fédéral a confirmé l'information. A deux reprises, Semlex a réfuté ces accusations dans des communiqués officiels parlant d'une campagne de harcèlement.