High tech

Seriez-vous prêt à passer 4 heures par jour dans le metaverse ?

Seriez-vous prêt à passer 4 heures par jour dans le metaverse ?

© Cristina Annibali/EyeEm

19 août 2022 à 13:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

À en croire les géants de la tech, nous serons bientôt amenés à nous divertir, consommer et même travailler dans le metaverse. Mais les internautes d’aujourd’hui sont-ils prêts à élire domicile dans ces mondes virtuels ? Un récent rapport du cabinet McKinsey se penche sur ces univers qui préfigurent, selon certains, l’avenir d’internet.

"Les Terriens seront-ils au rendez-vous" ?

En 1992, l’auteur américain Neal Stephenson imaginait dans "Le samouraï virtuel" un univers parallèle à la réalité physique dans lequel les citoyens interagissent sous forme d’avatars. Son nom : metaverse. La réalité a désormais rattrapé la fiction sous l’impulsion de Mark Zuckerberg et de ses confrères de la Silicon Valley. En mai 2021, le patron de Meta affirmé au site CNET que le metaverse permettra aux internautes de se plonger dans de la réalité virtuelle plutôt que d’en faire simplement l’expérience derrière un écran.

Les plus sceptiques se demandent toutefois "si les Terriens seront au rendez-vous". Le cabinet McKinsey a apporté quelques éléments de réponse en interrogeant plus de 1000 consommateurs âgés entre 13 et 70 ans sur leur compréhension de ces univers numériques. S’il n’existe pas encore de définition universelle du metaverse, 47% des personnes interrogées sont capables de le décrire à l’aide de mots-clés comme "immersif" et "interactif"

Le shopping oui, le travail non !

Une majorité des participants de l’enquête (55 %) ont également déjà entendu parler de plateformes qui posent les jalons du metaverse comme Roblox, Fortnite et Decentraland. Près de 30% d’entre eux s’y sont même essayés. Plus surprenant encore, ils s’attendent à consacrer beaucoup de temps à ces mondes virtuels dans un futur proche. Les millénnials et les membres de la génération Z affirment qu’ils y passeront plus de 4 heures par jour dans 5 ans.

La génération X, née entre 1960 et 1980, s’attendent à y consacrer 3,6 heures par jour contre 1,8 pour les baby-boomers. 

Mais qu’y feront-ils ? Beaucoup de choses, si l’on en croit le rapport de McKinsey. Le shopping reste l’activité la plus plébiscitée dans le metaverse par les personnes interrogées, suivi par la téléconsultation médicale et les cours en ligne. Seuls 37% des répondants s’imaginent participer à une réunion de travail dans le metaverse et 28% y faire des rencontres amoureuses. L’ère du cyber-love n’est pas pour demain.

Sur le même sujet

Metaverse : la parfumerie veut (aussi) faire partie du game

Beauté

Le premier magazine du futur vient d'éclore dans le metaverse

High tech

Articles recommandés pour vous