Drame de Bracquegnies

"Si mon client est dehors, il se fait lyncher": le mandat d'arrêt de Paolo F., le conducteur lors du drame de Bracquegnies, prolongé d'un mois

© Fabrice Gérard

25 mars 2022 à 10:49 - mise à jour 25 mars 2022 à 13:23Temps de lecture2 min
Par David Brichard

5 jours après le drame de Strepy-Bracquenies, la chambre du conseil de Tournai a prolongé d’un mois la détention préventive de Paolo F., le conducteur de la voiture qui a percuté un groupe de gilles et leurs accompagnants.

Frank Discepoli, l’avocat de Paolo F., n’avait pas demandé la remise en liberté de son client. " Ce jour est un peu particulier car c’est le jour des funérailles de certaines victimes. Il n’y avait pas lieu de demander une remise en liberté. Elle n’aurait pas été entendue ", explique-t-il au micro de Martin Caulier.

Lors de cette première chambre du conseil, il a beaucoup été question de la requalification des faits. Au terme de l’audience, Paolo F. reste inculpé pour homicide involontaire et coups et blessures involontaires.Il faut laisser faire les experts. Il y a énormément de choses à vérifier, notamment en ce qui concerne la vitesse, l’état des uns et des autres et notamment en ce qui concerne les mesures qui avaient été prises pour avertir de la présence des gilles. Tout cela se fera dans les semaines et mois qui viennent ", détaille Frank Discepoli.

 

Autour du dossier, l’émotion est vive. Ce qui s’est passé dimanche provoque des réactions parfois violentes envers le conducteur sous mandat d’arrêt. Preuve d’une certaine tension : ce matin, au palais de justice de Tournai, des policiers et des chiens gardaient l’entrée de la salle d’audience. " Si mon client est dehors, il se fait lyncher. Tout le monde reçoit des menaces, y compris moi, dans cette histoire " déplore l’avocat.

Pour lui, il s’agit, à ce stade, d’un accident dramatique. " Si on vient nous dire que ce n’est pas un accident, alors qu’on assume le fait de soutenir qu’il a voulu tuer des innocents de sang-froid et cela, je crois que personne ne peut le soutenir. Ce n’est parce qu’il y a plusieurs victimes qu’il y a une intention de tuer " ajoute-t-il.

Frank Discepoli, avocat de Paolo F., donne la version de son client

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les analyses d’expertises devront clarifier des éléments comme la vitesse du véhicule, le degré de distraction de Paolo F. L’enquête n’en est encore qu’à ses débuts. Hier soir, le parquet a, par ailleurs, démenti qu’une capsule de gaz hilarant avait été retrouvé à l’intérieur du véhicule. L'expertise du véhicule et les nombreux témoignages, qui sont toujours en train d'être recueillis, devraient apporter de nouveaux éléments.

Selon son avocat, Paolo F. est abattu " à cause de cette situation dans laquelle il s’est mis lui-même ".

Prochaine échéance pour le conducteur : une nouvelle chambre du conseil dans un mois.   

Sur le même sujet

Le chauffard de Bracquegnies Paolo F. placé sous bracelet électronique: le parquet interjette appel, il reste en prison

Drame de Bracquegnies

Accident mortel avec responsabilité comme à Bracquegnies : quelles sont les peines appliquées dans les autres pays ?

Drame de Bracquegnies

Articles recommandés pour vous