RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sciences et Techno

Siemens dévoile son premier train à hydrogène développé avec Deutsche Bahn

05 mai 2022 à 16:52Temps de lecture1 min
Par RTBF INFO avec Belga

Le conglomérat allemand Siemens a dévoilé jeudi un modèle de train à hydrogène développé avec l'opérateur ferroviaire Deutsche Bahn, en vue d'une première mise en service en 2024 dans le transport régional.

Le véhicule propulsé par sa remorque mobile de stockage d'hydrogène doit à terme "remplacer les automotrices roulant au diesel dans le transport régional", selon un communiqué de Deutsche Bahn.

Utiliser l'hydrogène sur le rail, pour rouler sans émission polluante, fait partie du projet du gouvernement allemand qui veut "électrifier 75% du réseau ferroviaire d'ici 2030", a commenté Michael Theurer, secrétaire d'État auprès du ministre du Numérique et des Transports.

Chaque train livré fera économiser jusqu'à 45.000 tonnes de CO2 sur une durée de vie de 30 ans 

Ce modèle de train baptisé "Mireo Plus H" fonctionne sans émission avec de l'"hydrogène vert", issue d'énergie propre, ne rejetant que de la vapeur et de l'eau.

"Chaque train livré fera économiser jusqu'à 45.000 tonnes de CO2 sur une durée de vie de 30 ans par rapport aux trajets en voiture correspondants", selon Michael Peter, PDG de Siemens Mobility.

Ils auront une autonomie allant jusqu'à 800 kilomètres avec deux voitures et 1.000 kilomètres avec trois voitures, pour une vitesse de pointe allant jusqu'à 160 km/h, selon le communiqué.

Deutsche Bahn a pris en charge le développement d'une station-service capable de ravitailler un train à hydrogène aussi rapidement qu'une rame diesel.

Le Mireo Plus H commencera des essais dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest) en 2023 pour une première exploitation commerciale à compter de 2024, entre les villes de Tübingen, Horb et Pforzheim.

Rattraper son retard

Avec ce programme Siemens tente de rattraper son retard vis-à-vis de son concurrent français Alstom, qui commercialise déjà des trains de passagers à hydrogène : 41 rames ont été commandées par deux Länder allemands et des expérimentations ont eu lieu en Autriche, aux Pays-Bas (avec Engie), en Pologne, en Suède et en France.

Alstom et l'énergéticien Engie vont par ailleurs développer de puissantes locomotives de fret propulsées par une pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène.

Sur le même sujet

Fin des voitures thermiques : le rétrofit, une solution pour la transition écologique, bientôt plus abordable ?

Mobilité

Energie : Shell annonce vouloir construire à Rotterdam "la plus grande usine d’hydrogène vert d’Europe"

Energie

Articles recommandés pour vous