RTBFPasser au contenu
Rechercher

High tech

Signal se moque d’Instagram avec des publicités ciblées

05 mai 2021 à 13:00Temps de lecture1 min
Par Anthony Mirelli

La messagerie sécurisée Signal a retourné les outils de ciblage publicitaire d’Instagram afin de mettre en avant le traçage des utilisateurs. Ce qui n’a évidemment pas plu à Facebook. 

Une communication qui fait de l’effet

L’idée est à la fois maline et sournoise. En effet, pour mettre en avant sa messagerie sécurisée, Signal a fait de la publicité sur Instagram. Jusqu’ici, rien d’anormal. Sauf que chaque publicité était ciblée, et mettait en avant des informations sur chaque utilisateur. 


Lire aussi : Comment quitter WhatsApp pour Signal ?


Sur le modèle ci-dessous, on peut lire “Vous voyez cette publicité, car vous êtes un professeur de Pilates qui vient de se marier et vous adorez les dessins animés. Cette publicité a utilisé votre localisation pour savoir que vous venez de La Jolla (San Diego). Vous aimez les blogs sur la parentalitéet vous pensez à adopter en tant que couple LGBTQ.

Loading...

Facebook n’est pas content

Nous avons créé une annonce ciblée à multiple variante conçue pour vous montrer les données personnelles que Facebook collecte à votre sujet et ensuite revend”, explique Signal. “L’annonce affiche simplement certaines des informations collectées sur l’utilisateur que la plate-forme de publicité utilise ensuite. Facebook n’a pas du tout apprécié l’idée.


Lire aussi : ”Utilisez Signal” : Elon Musk vante les mérites de la messagerie sécurisée pour contrer WhatsApp


Malheureusement, même si l’idée est géniale, elle n’a pas pu voir le jour. En effet, Facebook a tout simplement désactivé le compte annonceur de la messagerie, ce qui empêche Signal de diffuser ses annonces sur Instagram. 

Facebook est plus que disposé à vendre un accès dans la vie des gens, sauf quand il s’agit d’informer sur la manière dont leurs données sont utilisées”, poursuit Signal. “Être transparent sur la manière dont les annonces utilisent les données des personnes suffit à nous interdire; dans le monde de Facebook, le seul usage acceptable est de cacher au public ce que vous faites de ces informations.

Il nous reste malgré tout quelques exemples, comme ceux ci-dessous, pour apprécier cette campagne un poil trop juste et pertinente pour voir le jour.

Sur le même sujet

À son tour, Facebook se lance dans les podcasts

High tech

Facebook offrira moins de visibilité aux utilisateurs relayant de fausses informations

High tech

Articles recommandés pour vous