RTBFPasser au contenu
Rechercher

Planète - Portraits

Simon Malvaux, des vélos en bois en direct de la forêt de Soignes

C’est une première en Belgique : une marque de vélo au cadre 100% bois provenant de la forêt de Soignes. Cette aventure entrepreneuriale, initiée par Simon Malvaux, combine parfaitement la mobilité douce et l’économie circulaire… Difficile de faire mieux d’un point de vue écologique !

Simon Malvaux est un passionné. D’entrepreneuriat, mais surtout de vélo. Depuis son voyage en Amérique latine en 2015, où il a sillonné les routes pendant de longs mois, il ne peut plus s’en séparer. À tel point, que lors de sa dernière année d’étude de bioingénieur lui est venue l’idée folle de construire son propre vélo dans un matériau qui le fascine depuis toujours… le bois ! "L’idée a émergé en 2020, durant les premiers mois de la pandémie de Covid-19. J’étais en pleine rédaction de mon mémoire (dont le thème était le développement d’un système de récupération d’énergie du freinage sur un vélo permettant une assistance au redémarrage, NDLR). Et par hasard, sur internet, j’ai vu passer un vélo en bois. J’avais pas mal de temps libre vu le confinement imposé par le gouvernement. Alors, je me suis lancé le défi personnel de construire mon propre vélo en bois."

Simon Malvaux sillonnant les routes d'Amérique latine.
Simon Malvaux sillonnant les routes d'Amérique latine. Simon Malvaux

D’un projet personnel à la création d’une entreprise durable

Simon a passé plus de 6 mois, dans son garage, à confectionner son tout premier prototype. Après des heures et des heures de recherches, de ponçage et d’assemblage, le moment tant attendu était enfin arrivé. Tout excité, il a enfin pu le tester !  "Les sensations étaient vraiment bonnes ! Même s’il y avait de nombreux points à améliorer, je savais que je tenais entre les mains un produit d’exception."

Simon Malvaux

Tout juste diplômé, Simon Malvaux veut porter son projet bien plus loin. En septembre 2020, il rejoint l’Yncubator à Louvain-la-Neuve. Une structure d’accompagnement qui va l’aider dans son développement. "Je le conseille à tout le monde qui désire se lancer dans une aventure entrepreneuriale." Quelques mois plus tard, Johan Triquet et ensuite Loïc Houtart rejoignent le projet. Ensemble, ils créent la marque Zafi Cycles en hommage au peuple malgache, les Zafimaniry, reconnus pour leur incroyable habilité à travailler le bois.

De gauche à droite : Loïc Houtart, Simon Malvaux - Johan Triquet.
De gauche à droite : Loïc Houtart, Simon Malvaux - Johan Triquet. © Tous droits réservés

Des cadres locaux en partenariat avec la Sonian Wood Coop et des composants européens

" Les cadres de nos vélos sont faits à partir de bois provenant de la coopérative Sonian Wood Coop. " Cette coopérative a pour objectif de revaloriser, à l’échelle locale, le bois de la forêt de Soignes et donc d’empêcher un maximum son exportation vers l’étranger. " Actuellement, la majorité du bois belge est exportée vers l’Asie, produisant une empreinte écologique négative et presque aucune valeur ajoutée localement. C’est une hérésie ! "

Simon Malvaux sélectionne son bois à la Sonian Wood Coop.
Simon Malvaux sélectionne son bois à la Sonian Wood Coop.

Une fois le bois récupéré, il faut le transformer et l’assembler pour créer le cadre du vélo. Et là aussi, tout le processus est réalisé à quelques kilomètres seulement de la forêt de Soignes. "C’est ça qui est génial ! Depuis l’arbre qui pousse jusqu’au cadre du vélo, tout se fait dans un rayon de 30 kilomètres." En relocalisant la transformation du bois, Zafi Cycles s’assure ainsi que toutes les étapes de la création du cadre sont aussi durables, locales et équitables que possible. "L’équipe s’engage aussi à planter des arbres deux journées par an pour combattre la déforestation et protéger nos écosystèmes."

Les autres composants du vélo, c’est-à-dire les roues, dérailleurs, freins, etc. proviennent dans la mesure du possible d’Europe, alors qu’en moyenne, 90% des composants qui constituent un vélo viennent aujourd’hui d’Asie. "Nous nous efforçons de travailler avec des fournisseurs européens. Et quand c’est impossible, nous favorisons le marché américain."

Instagram Zafi Cycles

Quid des performances d’un vélo en bois ?

Si le projet Zafi Cycles est profondément ancré dans une démarche écologique ayant un impact positif pour notre environnement, Simon voulait aussi prouver à tout le monde qu’on pouvait allier durabilité et performance. "Souvent, les gens pensent que les produits issus d’une économie durable, presque artisanale, ne seront pas aussi performants que les produits qui sortent de l’industrie. Je veux casser cette vision. Montrer qu’un vélo en bois peut être performant, agréable à utiliser et durer dans le temps !" Contrairement aux cadres classiques en aluminium ou en carbone, les vélos en bois possèdent des propriétés antivibratoires qui rendent son usage bien plus agréable, tout en étant rigides. De plus, avec son rapport résistance/poids plus élevé que d’autres matériaux, le bois permet de créer des vélos plutôt légers. Zafi Cycles produit ainsi des vélos Gravel entre 9 et 12kg, écoresponsables et esthétiques !

Cadre de vélo Zafi à base de frêne. Cette essence de bois possède un riche héritage dans le monde du sport (manches de raquettes, arcs, skis, etc.)
Cadre de vélo Zafi à base de frêne. Cette essence de bois possède un riche héritage dans le monde du sport (manches de raquettes, arcs, skis, etc.) © Tous droits réservés

« La production ne sera jamais industrielle »

Zafi Cycles a déjà bien grandi depuis le premier prototype créé par Simon dans son garage. Aujourd’hui, ils ont une vingtaine de vélos en commande. Et même si sur le long terme, l’objectif est d’étendre la gamme de vélos proposés, notamment des vélos électriques, "la production restera toujours artisanale, car le processus de création est très complexe et chaque produit est unique." Cela a évidemment un impact sur le prix. Actuellement, Zafi Cycles propose trois packages différents à partir de 4.500€ le vélo. "On sait que ce n’est pas accessible à tout le monde. Et c’est parfois très frustrant. Mais au final, c’est le prix d’une main-d’œuvre respectée, d’un savoir-faire et surtout d’un impact environnemental le plus faible possible…"

Loading...

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

 

Sur le même sujet

Les randonnées insolites à faire à vélo

Le top des activités

Vents violents : fermeture des espaces verts bruxellois et de la forêt de Soignes ce jeudi

Regions

Articles recommandés pour vous